Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

Catalogue des Rosiers cultivés au Jardin du Luxembourg

Photos des roses © Vincent DERKENNE

 

Du palais des Tuileries à la bibliothèque du Sénat

 

Ce document a rejoint les collections du Sénat à la suite d’un long périple, puisqu’il a vraisemblablement été soustrait à la princesse d’ORLÉANS lors du sac du palais des Tuileries, en 1848. On sait qu’un autre volume a subi un sort analogue. Conservé au château de Chantilly, ce livre ayant aussi appartenu à Hélène d’ORLÉANS contient un papier libre qui fait référence, au « sac » des Tuileries lors de la révolution du 24 février 1848, et à l’ « enlèvement par inadvertance » dont il aurait fait l’objet.
On peut penser que le Catalogue des Rosiers a suivi le même chemin. Le fait est qu’il se retrouva, quelques années plus tard, entre les mains de Marie BUGNOT qui l’agrémenta de quelques textes, fleurs et découpages.

 

Page 51 du Catalogue des Rosiers cultivés au Jardin du LuxembourgIl ne réapparut que près d’un siècle et demi plus tard, lors d’une vente aux enchères publiques à l’Hôtel Drouot, en 1995. Compte tenu de son intérêt pour l'histoire de la roseraie, le Sénat s’en porta acquéreur, permettant au Catalogue de J.-A. HARDY de retourner au Palais du Luxembourg et d'être inscrit au catalogue des documents précieux.

Remerciements :
Ce texte a été rédigé sur la base d’éléments, provenant notamment des archives du Sénat, fournis par M. Vincent DERKENNE qui a également réalisé les deux photos de roses présentées, 'Triomphe du Luxembourg' (Thé), création de HARDY en 1835, et 'Madame Hardy', hyb. de Portland et de Damas, syn. 'Félicité Hardy', création de HARDY, en 1831.
Ces photos ont été prises dans l'enclos aux fruitiers du jardin du Luxembourg.

L’inscription en arabe a été relue par le Professeur Mohammad-Ali AMIR MOEZZI, titulaire de la chaire d'islamologie classique à l'École pratique des hautes études.