Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

Catalogue des Rosiers cultivés au Jardin du Luxembourg

Photos des roses © Vincent DERKENNE

 

Un cadeau princier

 

Le 30 mai 1837, au château de Fontainebleau, Ferdinand-Philippe, duc d'ORLÉANS, fils aîné du roi Louis-Philippe, épousait la princesse Hélène de MECKLEMBOURG-SCHWERIN. On forma le projet de faire visiter à la nouvelle duchesse d'ORLÉANS l’extraordinaire roseraie constituée près du palais de Marie de MÉDICIS et de lui remettre un catalogue soit lors de la visite du jardin soit à l’occasion de sa réception à la Chambre des pairs prévue début juillet 1837.

 

Accès à l'article du quotidien "LA PRESSE" du 2 juillet 1837

 

Élie DECAZES (1780-1860). Portrait extrait de L'iconographie de contemporains et fac-similé d'écritures, par F. S. Delpech (1832).Le duc Élie DECAZES (1780-1860), grand Référendaire à cette époque, passionné d'horticulture, entretenant d’excellentes relations avec son jardinier en chef, Julien-Alexandre HARDY, commanda une copie calligraphiée du Catalogue des Rosiers que le jardinier avait établi au fil des années.

À la vérité ce ne sont pas un mais deux catalogues qui furent réalisés. L’un pour l’épouse du prince héritier et l’autre pour la grande-duchesse douairière de MECKLEMBOURG-SCHWERIN, la troisième épouse du père d’Hélène d’ORLÉANS, Augusta de HESSE-HOMBOURG (1776-1871), qui la chaperonna, selon toute vraisemblance, durant la visite du jardin.

 Facture du relieur (extrait du Catalogue des Rosiers cultivés au Jardin du Luxembourg)

 

La facture détaillée du relieur, Charles BLAISE prouve, en effet, que celui-ci a relié non pas un mais deux volumes à cette occasion.