Allez au contenu, Allez à la navigation

Le Liban au miroir de la crise syrienne

25 octobre 2016 : Le Liban au miroir de la crise syrienne ( rapport de groupe interparlementaire d'amitié )

Groupe interparlementaire d'amitié

France-Liban(1(*))

Le Liban au miroir de la crise syrienne

Compte rendu du déplacement effectué

au Liban

du 24 au 28 septembre 2016

La délégation était composée de :

· Mme Bariza KHIARI (Socialiste et républicain), Sénatrice de Paris, Présidente ;

· Mme Catherine GÉNISSON (Socialiste et républicain), Sénatrice du Pas-de-Calais, Vice-présidente ;

· Mme Christiane KAMMERMANN (Les Républicains), Sénateur des Français établis hors de France), Vice-présidente ;

· M. Jean-Pierre VIAL (Les Républicains), Vice-Président.

AVANT-PROPOS

Le Liban connaît depuis 2014 un blocage institutionnel sans précédent, qui paralyse sa vie politique et obère ses perspectives de développement. Le Parlement libanais, dont le mandat a été prorogé par deux fois, en 2013 puis en 2015, ne parvient pas à élire un nouveau président de la République faute d'accord sur un candidat consensuel. La guerre civile syrienne n'est, bien évidemment, pas sans conséquence sur cette situation, la scène politique libanaise étant divisée entre formations proches du régime de Bachar al-Assad (coalition du 8 mars) et partis opposés à ce régime (alliance du 14 mars).

Pour le poète soufi Jalad ud Din Rûmi, « la vérité est un miroir tombé de la main de Dieu et qui s'est brisé. Chacun en ramasse un fragment et dit que toute la vérité s'y trouve ». Il incombe aujourd'hui à chacune des parties en présence au Liban de contribuer à la réparation du miroir et de parvenir à retrouver, de la sorte, une forme d'unité. Le Liban est incontestablement un modèle pour l'ensemble de la région tant il permet depuis quelques décennies la coexistence pacifique de plusieurs communautés et leur participation conjointe à l'exercice du pouvoir. Une des clés pour l'avenir du Proche et du Moyen-Orient tient, sans doute, à l'aboutissement du projet contenu dans l'accord de Taëf, signé en 1989, soit un Liban démocratique et moderne, ayant abandonné la logique confessionnelle et affranchi des influences extérieures.

La recherche d'un compromis est d'autant plus indispensable que le Liban fait face aujourd'hui à un triple défi. Le premier concerne l'afflux massif de réfugiés syriens qui représentent aujourd'hui plus de 25 % de sa population. Le deuxième a trait à sa sécurité même face aux opérations djihadistes menées sur son territoire. Le dernier, conséquence des deux autres, tient aux difficultés rencontrées par son économie.

C'est dans ce contexte qu'une délégation du groupe interparlementaire d'amitié France-Liban s'est rendue à Beyrouth, du 24 au 28 septembre derniers, afin d'y rencontrer les représentants du monde politique, de la société civile et des organisations internationales et des organisations non-gouvernementales. Ce déplacement s'inscrivait dans la lignée de celui du président du Sénat en octobre 2015, la diplomatie parlementaire ayant un rôle particulier à jouer dans ce pays, en relayant notamment les efforts du gouvernement français. La délégation tient à remercier l'ensemble des services diplomatiques français qui ont contribué au bon déroulement de cette mission et en particulier M. Emmanuel Bonne, Ambassadeur de France au Liban, M. Arnaud Pescheux, Premier conseiller et Mme Stéphanie Sahla, Première secrétaire.

Source : Ministère des Affaires étrangères et du Développement international


* (1) Membres du groupe interparlementaire d'amitié France-Liban : Mme Bariza KHIARI, Présidente, Mme Catherine GÉNISSON, Vice-présidente, Mme Christiane KAMMERMANN, Vice-présidente, M. Jean-Pierre VIAL, Vice-président ; Mme Leila AÏCHI, M. Michel BOUVARD, M. Jean-Pierre CAFFET, Mme Hélène CONWAY-MOURET, M. Yves DAUDIGNY, M. François FORTASSIN, M. Bernard FOURNIER, M. Christophe-André FRASSA, M. Jean-Claude FRÉCON, Mme Jacqueline GOURAULT, Mme Sylvie GOY-CHAVENT, M. Loïc HERVÉ, Mme Christiane HUMMEL, Mme Élisabeth LAMURE, M. Antoine LEFÈVRE, M. Albéric de MONTGOLFIER, Mme Catherine MORIN-DESAILLY, Mme Stéphanie RIOCREUX, M. Yves ROME, M. Henri TANDONNET, M. André TRILLARD, M. François ZOCCHETTO.

_________________________________________

N° GA 141 - Octobre 2016