Allez au contenu, Allez à la navigation

Prise en charge des appareils de lecture de glycémie vocale

12e législature

Question écrite n° 24265 de M. Roland Courteau (Aude - SOC)

publiée dans le JO Sénat du 31/08/2006 - page 2255

M. Roland Courteau attire l'attention de M. le ministre de la santé et des solidarités sur le refus de prise en charge, par l'assurance maladie d'un matériel de lecture de glycémie vocale, à l'usage des non-voyants. Il lui indique que ce matériel d'autosurveillance permet aux personnes diabétiques insulinodépendantes, devenues non-voyantes, d'être autonomes, en contrôlant, elles-mêmes, l'équilibre de leur diabète autant de fois, que nécessaire, durant la journée. Or l'assurance maladie refuse la prise en charge du coût de cet appareil ainsi que l'équipement indispensable qui lui est indissociable, alors qu'il est démontré qu'une telle acquisition est d'un rapport utilité/coût des plus intéressants. Ainsi, pour la première année, le montant total de l'appareil (882 EUR) et des équipements (1 165 EUR), soit au total 2 047 EUR, est inférieur aux différents remboursements de soins infirmiers et de visites pluriquotidiennes d'un montant total de 14 112 EUR. C'est pourquoi il lui demande quelles dispositions il entend prendre pour mettre un terme à une situation qui, à première vue, apparaît absurde.



La question est caduque