Allez au contenu, Allez à la navigation

Modernisation et sécurisation des axes routiers Grenoble-Sisteron-Gap

15e législature

Question écrite n° 08868 de Mme Frédérique Puissat (Isère - Les Républicains)

publiée dans le JO Sénat du 14/02/2019 - page 795

Mme Frédérique Puissat attire l'attention de Mme la ministre, auprès du ministre d'État, ministre de la transition écologique et solidaire, chargée des transports sur l'inquiétude des élus locaux de l'Isère et des Hautes-Alpes quant à la participation financière de l'État à la modernisation et la sécurisation des deux axes structurants: au nord, la RN85 de Grenoble à Gap et au sud, la RD1075 de Grenoble à Sisteron pour lesquelles, en 2018, l'État avait annoncé une enveloppe de 200 millions d'euros. Or, à ce jour, il semble qu'aucune inscription budgétaire ne soit prévue et les futurs plans État/Régions Provence-Alpes-Côte d'Azur et Auvergne-Rhône-Alpes ne semble pas encore avoir été ébauchés. De son côté, en janvier 2019, le département de l'Isère vient de lancer un grand plan de sécurisation de la RD1075 pour un montant de 56,9 millions d'euros. Aussi, elle lui demande si le Gouvernement envisage de concrétiser l'inscription des crédits d'État annoncés en 2018 afin d'accompagner le département de l'Isère et de permettre également aux départements des Hautes-Alpes et de la Drôme d'ébaucher eux aussi des aménagements sur ces axes structurants.

Transmise au Ministère de la transition écologique et solidaire



Réponse du Ministère de la transition écologique et solidaire

publiée dans le JO Sénat du 19/09/2019 - page 4814

Le Gouvernement est tout à fait conscient de la nécessité d'une modernisation de la liaison entre Sisteron et Grenoble dont le rôle en matière de désenclavement est incontestable. Une étude d'itinéraire global sur les deux axes RN 85 et RD 1075 lancée en mai 2015 a permis d'identifier les opérations d'aménagement de ces axes apportant un gain réel pour le réseau routier national et le trafic de transit. Ce programme, co-construit avec les collectivités locales, de l'ordre de 200 M€, a vocation à fiabiliser l'itinéraire de transit RD 1075 en sécurisant les points difficiles et en améliorant les temps de parcours, ainsi qu'à traiter le risque géotechnique et la sécurité de l'itinéraire RN 85. En effet cette étude a démontré que la RD 1075 supporte l'essentiel du trafic de transit, et que la RN 85 constitue davantage une route de desserte locale avec un fort potentiel touristique. C'est pourquoi le programme d'aménagement propose les investissements suivants : - la RD 1075 bénéficierait de 170 M€ pour conforter la robustesse et l'efficacité de l'itinéraire au bénéfice du développement économique et touristique (créneaux de dépassement, déviation des zones agglomérées, traitement de passages à niveau) ; - la RN 85 bénéficierait de 55 M€ pour des opérations de requalification et de sécurisation, en prenant en compte notamment le risque géotechnique. Les études sont en cours de finalisation afin, d'une part, de préciser le risque géotechnique de la RN 85 de façon à mieux calibrer le programme d'intervention sur ce sujet, et d'autre part, de préciser le programme de suppression et de sécurisation des passages à niveau de la RD 1075. D'ores et déjà, 16 M€ dont 8,34 M€ sont inscrits à l'actuel contrat de plan État-région (CPER) pour la poursuite des études, le lancement de premiers travaux et l'aménagement du carrefour de Tallard. Ce programme a vocation à continuer à être financé dans le cadre des futures contractualisations CPER, avec des clés de cofinancement qui restent à définir. Il sera réalisé par phases successives en cohérence avec les crédits qui pourront être mobilisés.