Allez au contenu, Allez à la navigation

Trains de la ligne à grande vitesse Metz-Paris

15e législature

Question écrite n° 08885 de M. Jean-Marc Todeschini (Moselle - SOCR)

publiée dans le JO Sénat du 14/02/2019 - page 796

M. Jean-Marc Todeschini attire l'attention de Mme la ministre, auprès du ministre d'État, ministre de la transition écologique et solidaire, chargée des transports sur les décisions prises par la SNCF au sujet du cadencement, des horaires et de la fréquence des trains à grande vitesse (TGV) sur la ligne à grande vitesse Metz-Paris.
Alors que des collectivités et donc les citoyens ont participé au financement de cette ligne ferroviaire, aucune concertation n'a été organisée en amont des orientations annoncées par la SNCF. La remise en cause et l'affaiblissement de ce service public procèdent de décisions unilatérales de cette entreprise. En conséquence, il lui demande les mesures qu'elle entend prendre pour qu'une large concertation avec les élus du territoire et les associations d'usagers soit organisée afin de rétablir un service en adéquation avec les besoins de tous et notamment avec ceux des habitants de la Moselle et particulièrement de Metz qui est aujourd'hui l'agglomération la moins bien desservie de tout le Grand Est.

Transmise au Secrétariat d'État auprès de la ministre de la transition écologique et solidaire, chargé des transports



En attente de réponse du Secrétariat d'État auprès de la ministre de la transition écologique et solidaire, chargé des transports.