Allez au contenu, Allez à la navigation

Reconnaissance de l'optométrie

15e législature

Question écrite n° 09357 de Mme Martine Berthet (Savoie - Les Républicains)

publiée dans le JO Sénat du 14/03/2019 - page 1374

Mme Martine Berthet appelle l'attention de Mme la ministre des solidarités et de la santé sur la nécessité d'encadrer légalement l'optométrie.
En effet, cette profession n'est pas reconnue en France. Pourtant, elle peut incarner une solution d'amélioration de l'accès aux soins, déjà mise en œuvre dans de nombreux pays européens.
Il s'agirait de confier certains actes, tels que la prescription de lunettes correctrices ou de lentilles de contact, aux optométristes formés à « bac + 5 » et compétents pour diagnostiquer la correction et pour dépister les pathologies de la vision.
Les médecins spécialistes que sont les ophtalmologistes recentreraient leurs pratiques sur le diagnostic et le traitement des affections de l'œil, plutôt que de consacrer beaucoup de temps à de simples corrections visuelles.
L'exercice des optométristes en magasin avec les opticiens présenterait l'avantage de simplifier le parcours de soins des patients.
En outre, la reconnaissance de l'optométrie diminuerait les délais en ophtalmologie réduisant ainsi le renoncement aux soins oculaires avec un professionnel de première ligne de proximité. Ceci aurait également un impact sur les finances de la sécurité sociale.
Aussi aimerait-elle qu'elle prenne en compte cette profession dans le cadre de la prochaine réorganisation du système de santé.



En attente de réponse du Ministère des solidarités et de la santé.