Allez au contenu, Allez à la navigation

Inquiétudes quant au projet de modification du programme de philosophie

15e législature

Question écrite n° 10071 de Mme Céline Brulin (Seine-Maritime - CRCE)

publiée dans le JO Sénat du 18/04/2019 - page 2049

Mme Céline Brulin attire l'attention de M. le ministre de l'éducation nationale et de la jeunesse sur la proposition provisoire de modification du contenu des programmes de philosophie faite par le groupe d'élaboration de projets de programme le 20 mars 2019. Elle s'interroge plus précisément sur la disparition des notions de « travail » et « d'inconscient » du programme de classe de terminale proposée à cette occasion. La disparition de concepts si importants dans la compréhension de la société contemporaine inquiète bien légitimement bon nombre de professeurs de philosophie. Ces derniers y voient une proposition regrettable alors que ces deux notions, très appréciées de leurs élèves qui savent y retrouver l'écho d'enjeux quotidiens, permettent aussi d'éveiller leur esprit critique. Bien que les auteurs associés à ces notions, principalement Sigmund Freud et Karl Marx, continuent à être présents dans les programmes, ces deux notions cesseraient d'être étudiées pour elles-mêmes, et les enjeux qu'elles recouvrent seraient très largement évacués. Elle lui demande donc s'il compte agir pour que la version des programmes que validera son ministère contienne bien ces deux notions essentielles.



Réponse du Ministère de l'éducation nationale et de la jeunesse

publiée dans le JO Sénat du 19/12/2019 - page 6266

Le Conseil Supérieur des programmes (CSP) a remis au ministre de l'éducation nationale et de la jeunesse, au début du mois de juin 2019, les projets de programmes de philosophie pour la classe terminale de la voie générale et de la voie technologique. Comme pour l'ensemble des projets de programmes élaborés par le CSP, le ministre a organisé une large consultation afin d'associer la communauté éducative au processus d'élaboration des programmes. Des concertations ont été menées avec les organisations syndicales et les associations de professeurs de philosophie. Parallèlement, dans le cadre d'une consultation en ligne mise en place par le ministère, les professeurs ont pu s'exprimer sur les projets de programmes de manière anonyme et individuelle. Les inspecteurs d'académie, inspecteurs pédagogiques régionaux ont également transmis au ministère leur avis et leurs propositions sur les projets de programmes. À l'issue de ce processus, les projets de textes ont fait l'objet d'ajustements puis ont été présentés au Conseil supérieur de l'éducation (CSE) les 11 et 12 juillet 2019, pour avis. Les programmes de philosophie de terminale générale et de terminale technologique ont ensuite été publiés au JO n° 0169 du 23 juillet puis au BOEN spécial n° 8 du 25 juillet 2019. Ils entreront en vigueur à la rentrée 2020. Le programme de philosophie de la voie générale propose à l'étude dix-sept notions, parmi lesquelles se trouvent le travail et l'inconscient. Les dix-sept notions sont les suivantes : l'art, le bonheur, la conscience, le devoir, l'État, l'inconscient, la justice, le langage, la liberté, la nature, la raison, la religion, la science, la technique, le temps, le travail et la vérité. Pour la voie technologique, le programme de philosophie propose l'étude d'un nombre de notions moins important eu égard à l'horaire de la discipline dans le cursus des élèves. Ainsi, sept notions figurent au programme de l'année de terminale : l'art, la justice, la liberté, la nature, la religion, la technique et la vérité.