Allez au contenu, Allez à la navigation

Conditions de pêche de loisir au thon rouge

15e législature

Question écrite n° 10282 de Mme Agnès Canayer (Seine-Maritime - Les Républicains)

publiée dans le JO Sénat du 09/05/2019 - page 2473

Mme Agnès Canayer attire l'attention de M. le ministre de l'agriculture et de l'alimentation sur les conditions d'exercice de la pêche de loisir au thon rouge.
La pêche au thon rouge est soumise à un mécanisme de quotas, révisé annuellement. Ces quotas ont été fixés à 28 200 tonnes en 2018, 32 240 en 2019 pour atteindre 36 000 en 2020.
Les pêcheurs de loisirs au thon rouge doivent détenir une autorisation de pêche, délivrée en conformité avec les arrêtés annuels du ministère de l'agriculture précisant les conditions de pêche de loisir dans le cadre du plan pluriannuel de reconstitution des stocks de thon rouge dans l'Atlantique est et la Méditerranée. Or, les amateurs déplorent que malgré l'augmentation des quotas, la pêche de loisir ne soit pas davantage autorisée.
Aussi, elle souhaite connaître les conditions d'exercice de la pêche de loisir au thon rouge, afin de rassurer les amateurs de pêche.



Réponse du Ministère de l'agriculture et de l'alimentation

publiée dans le JO Sénat du 04/07/2019 - page 3509

La pêche de loisir au thon rouge est encadrée par un arrêté publié annuellement. Pour 2019, il s'agit de l'arrêté du 27 mars 2019 précisant les conditions d'exercice de la pêche de loisir réalisant des captures de thon rouge (thunnus thynnus) dans le cadre du plan pluriannuel de reconstitution des stocks de thon rouge dans l'Atlantique Est et la Méditerranée pour l'année 2019. Il prévoit notamment les conditions pour effectuer une demande d'autorisation, les dates de pêche, la procédure de marquage des poissons, la répartition des sous-quotas et des bagues de marquage. Les clés de répartition du quota de thon rouge ne peuvent donner lieu à une modification au motif que les équilibres actuels entre façades, mais aussi entre métiers doivent être maintenus, au regard de la dépendance économique des pêcheurs professionnels à cette activité. Il faut néanmoins rappeler que la reconstitution de la ressource permet, année après année, de réviser à la hausse le volume du quota qui est alloué à la pêche de loisir. Pour 2019, ce volume est de 54 tonnes, soit une augmentation de 29 % par rapport à 2017. Par ailleurs, la possibilité de capturer et détenir à bord et débarquer du thon rouge ne constitue qu'une faible partie de l'activité de pêche de loisir, et la pêche de loisir de thon rouge en pêcher-relâcher n'est pas contingentée.