Allez au contenu, Allez à la navigation

Militaires tués ou blessés lors d'opérations militaires extérieures

15e législature

Question écrite n° 10459 de Mme Marie-Noëlle Lienemann (Paris - CRCE)

publiée dans le JO Sénat du 16/05/2019 - page 2570

Mme Marie-Noëlle Lienemann demande à Mme la ministre des armées de bien vouloir lui indiquer, globalement, le nombre de militaires tués, et indépendamment, celui des militaires blessés à l'occasion des opérations militaires extérieures, telles que celles-ci sont listées à l'arrêté du 12 janvier 1994, ouvrant droit au bénéfice de la carte du combattant, dans sa dernière version consolidée.



Réponse du Ministère des armées

publiée dans le JO Sénat du 17/10/2019 - page 5252

Les données chiffrées relatives au nombre de militaires décédés, et celui des militaires blessés en opérations extérieures sollicitées par l'honorable parlementaire figurent dans les tableaux ci-dessous. Le nombre de militaires décédés en opérations extérieures est présenté dans le tableau suivant :


2007

2008

2009

2010

2011

2012

2013

2014

2015

2016

2017

2018

2019

(au 12/05/

2019)

Décès en OPEX

(toutes causes)

17

15

15

27

28

11

10

9

11

11

4

6

3

Dont décès en OPEX par armes ou engins explosifs

3

10

8

14

22

11

9

4

8

8

2

2

3
Le nombre de militaires blessés en opérations extérieures par armes ou engins explosifs est présenté dans le tableau suivant :

2007

2008

2009

2010

2011

2012

2013

2014

2015

2016

2017

2018

2019

(au 12/05/

2019)

Nombre de blessés en OPEX par armes ou engins explosifs

5

94

55

91

168

40

24

51

41

51

29

52

20
Depuis 2007, 167 militaires sont décédés en opérations extérieures, dont 104 par armes ou engins explosifs. Par ailleurs, 721 militaires ont été blessés par armes ou engins explosifs en opérations extérieures. Le service de santé des armées (SSA) surveille également le nombre de troubles psychiques en relation avec un événement traumatisant survenant chez les militaires des armées et de la gendarmerie nationale. De 2012 à 2018, 2 134 cas de troubles psychiques reliés à un évènement traumatisant ont été déclarés à la surveillance épidémiologique dans les armées. Les lieux de survenue de l'événement traumatisant sont pour la grande partie sur les théâtres d'opérations extérieurs. Le SSA s'est résolument engagé depuis 2015 dans la mise en place d'un observatoire de la santé des militaires. Ce projet ministériel vise à disposer de données consolidées, précisant notamment les caractéristiques des blessures subies ou des maladies contractées par les militaires au service de la Nation. L'analyse des données disponibles permettra d'améliorer la prise en charge médicale et la réinsertion de ces militaires. Le dispositif devrait être opérationnel fin 2021.