Allez au contenu, Allez à la navigation

Suppression de lignes ferroviaires et politique tarifaire

15e législature

Question écrite n° 10627 de Mme Pascale Bories (Gard - Les Républicains)

publiée dans le JO Sénat du 30/05/2019 - page 2843

Mme Pascale Bories attire l'attention de Mme la ministre, auprès du ministre d'État, ministre de la transition écologique et solidaire, chargée des transports sur la suppression de trains à grande vitesse (TGV) sur la ligne Marseille-Avignon-Lyon-Paris à des horaires à forte affluence.
Les nouveaux horaires pour 2019 ne sont pas du tout adaptés. Par exemple, les Avignonnais et Gardois qui travaillent à Marseille doivent attendre le TGV de 20 h 01 pour rentrer chez eux car les TGV de 17 h 58 et 18 h 06 ont été remplacés par un Ouigo de 17 h 41 (qui ne rentre pas dans leur abonnement) et un TGV de 17 h 46 (beaucoup trop tôt). Un Ouigo à 18 h 14 a été mis en place, mais l'abonnement TGV ne leur permet pas de monter dans ces trains.
En effet, les usagers qui souscrivent un abonnement fréquence, notamment pour leur usage professionnel, doivent payer un coût supplémentaire puisque leur abonnement n'est pas valable pour les trains Ouigo.
Ainsi, afin de maintenir une offre professionnelle aux abonnés équivalente, elle lui demande d'intervenir auprès de la SNCF afin de revoir la réglementation en vigueur pour permettre l'extension de l'abonnement TGV aux Ouigo.

Transmise au Secrétariat d'État auprès de la ministre de la transition écologique et solidaire, chargé des transports



En attente de réponse du Secrétariat d'État auprès de la ministre de la transition écologique et solidaire, chargé des transports.