Allez au contenu, Allez à la navigation

Pénurie de médicaments

15e législature

Question écrite n° 10764 de M. Bernard Buis (Drôme - LaREM)

publiée dans le JO Sénat du 13/06/2019 - page 3040

M. Bernard Buis attire l'attention de Mme la ministre des solidarités et de la santé sur la pénurie de médicaments.

En effet, depuis plusieurs semaines, des médicaments, les corticoïdes, notamment la prednisone et la prednisolone, manquent dans les pharmacies.

Plusieurs médecins et pharmaciens drômois alertent leurs élus sur cette pénurie, préjudiciable aux patients.

En effet la prescription d'un corticoïde vise à enrayer sans délai une inflammation, et cette famille de médicaments permet de calmer souvent sur une courte durée (trois jours) la douleur. Ils sont ainsi utilisés dans le traitement de nombreuses affections comportant une composante inflammatoire ou allergique (sclérose en plaques, rhumatisme articulaire, mais aussi crises d'asthme, sinusite, otite...).

Par le jeu des approvisionnements grâce aux grossistes répartiteurs qui ont été attentifs à éviter certains stocks quand d'autres pharmacies étaient en rupture, ces professionnels ont veillé à répondre au plus juste aux besoins locaux.

Il semblerait néanmoins que ces retards de production aient entraîné la nécessité de jongler entre professionnels et avec les productions des fabricants, y compris de génériques, ce qui crée chez certains patients des difficultés à s'y retrouver en changeant de conditionnement, d'emballage, et de couleur du médicament. On peut comprendre aisément que cela puisse créer de la confusion, notamment chez les personnes âgées.

S'il semble que cette problématique soit en train de s'atténuer dans les semaines qui viennent, cette question interpelle le corps médical et les patients qui en subissent les conséquences.

C'est pourquoi il lui demande quelles mesures ont été prises pour répondre à cette pénurie.



En attente de réponse du Ministère des solidarités et de la santé.