Allez au contenu, Allez à la navigation

Avenir du Mobilier national et des manufactures nationales des Gobelins, de Beauvais et de la Savonnerie

15e législature

Question écrite n° 10814 de M. Michel Vaspart (Côtes-d'Armor - Les Républicains)

publiée dans le JO Sénat du 13/06/2019 - page 3027

M. Michel Vaspart attire l'attention de M. le ministre de la culture sur l'avenir du service à compétence nationale du Mobilier national et des manufactures des Gobelins, de Beauvais et de la Savonnerie (MNGBS). Dans son rapport public annuel pour 2019, la Cour des comptes estime que cette institution est "à bout de souffle". L'absence de modernisation de l'institution pourrait notamment être liée à la rotation importante des directeurs. La Cour estime que, dans le cas où le périmètre du MNGBS n'évoluerait pas, il serait nécessaire que son mode de fonctionnement, sa gouvernance et éventuellement son statut, soient profondément revus. Le cas échéant, une recomposition pourrait intervenir avec trois activités distinctes : une activité de création et de fabrication avec les manufactures, une activité relative à la gestion des objets de qualité muséale confiée à des établissements dont c'est la mission spécifique, une fonction d'ameublement. Il souhaite connaître les intentions du Gouvernement par rapport à ces préconisations et si celui-ci entend moderniser le fonctionnement du Mobilier national et des manufactures nationales des Gobelins, de Beauvais et de la Savonnerie.



En attente de réponse du Ministère de la culture.