Allez au contenu, Allez à la navigation

Protection des indications géographiques et accès aux marchés des vins et spiritueux

15e législature

Question écrite n° 10856 de M. Daniel Laurent (Charente-Maritime - Les Républicains)

publiée dans le JO Sénat du 13/06/2019 - page 3031

M. Daniel Laurent attire l'attention de M. le ministre de l'économie et des finances sur les attentes de la profession viticole dans le cadre des négociations entre l'Union européenne et le marché commun du sud (Mercosur) pour améliorer les conditions d'accès aux marchés des pays du Mercosur des vins et spiritueux ou sur la protection des indications géographiques (IG). Ce sont des enjeux d'importance pour la filière vitivinicole, notamment pour la région délimitée Cognac. En effet, la profession est totalement opposée à un accord qui n'assurerait pas un niveau efficace et efficient de protection de l'IG Cognac et qui n'offrirait pas un abandon rapide des droits de douane à l'importation du Cognac dans les pays du Mercosur. En conséquence, il lui demande si le Gouvernement entend soutenir les attentes du secteur vitivinicole dans ces négociations.



En attente de réponse du Ministère de l'économie et des finances.