Allez au contenu, Allez à la navigation

Transformation des lycées professionnels

15e législature

Question écrite n° 11806 de M. Michel Canevet (Finistère - UC)

publiée dans le JO Sénat du 25/07/2019 - page 3958

M. Michel Canevet attire l'attention de M. le ministre de l'éducation nationale et de la jeunesse sur la transformation des lycées professionnels.
Cette transformation a notamment prévu la réalisation d'un chef-d'œuvre, dans un cadre pluridisciplinaire accompagné, pour les élèves sous statut scolaire (note de service n°2019-023 du 18 mars 20019 MENJ DGESCO A2-2). « Le chef-d'œuvre doit être une réalisation dont l'élève se souviendra, un marqueur fort de sa scolarité en lycée professionnel. Il est l'aboutissement d'un projet pluridisciplinaire construit, individuel ou collaboratif, qui vise à développer son inventivité et sa créativité. Son caractère pluridisciplinaire mobilise l'enseignement professionnel de spécialité et une ou plusieurs disciplines d'enseignement général en fonction du chef-d'œuvre travaillé ». Cette nouvelle modalité pédagogique comporte une modification importante des heures d'enseignement en lycée professionnel.
Il convient donc de s'interroger sur les conditions d'application dudit chef-d'œuvre aux jeunes apprentis en formation dans les centres de formation d'apprentis (CFA), et plus encore sur la modification éventuelle des référentiels récemment publiés comme des règlements d'examen associés.
M. CANEVET souhaite donc demander au ministre des précisions sur le sujet.



Réponse du Ministère de l'éducation nationale et de la jeunesse

publiée dans le JO Sénat du 19/12/2019 - page 6272

La réalisation du chef-d'œuvre donnant lieu à notation est sans conséquences sur les arrêtés et référentiels des spécialités du CAP et du baccalauréat professionnel. Son évaluation est prise en compte à l'examen, mais ne constitue pas une unité certificative du diplôme. Il n'y a donc pas d'épreuve correspondante devant figurer dans les règlements d'examen ni de définition d'épreuve dans les référentiels. Le chef-d'œuvre est avant tout une modalité de formation. Or, les référentiels des diplômes de l'éducation nationale ne comportent pas d'annexe détaillant la formation, et ne constituent qu'un support pédagogique, servant à développer puis évaluer la capacité de l'élève ou de l'apprenti à utiliser des connaissances générales et professionnelles. Dans cette optique, afin de permettre aux équipes de procéder à cette évaluation selon un cadre harmonisé, un arrêté détaillera les modalités d'évaluation pour une mise en œuvre de celle-ci à la session d'examen 2021 du CAP.