Allez au contenu, Allez à la navigation

Accueil d'étudiants en médecine dans les associations de soins non programmés

15e législature

Question écrite n° 11868 de Mme Véronique Guillotin (Meurthe-et-Moselle - RDSE)

publiée dans le JO Sénat du 01/08/2019 - page 4088

Mme Véronique Guillotin interroge Mme la ministre des solidarités et de la santé sur les moyens à disposition de l'État pour favoriser la présence de stagiaires au sein des associations de soins non programmés et de permanence de soins ambulatoires (PDSA). Si, en théorie, ces structures figurent parmi celles habilitées à accueillir des stagiaires, des freins persistent sur le terrain. D'après de nombreux témoignages, notamment de SOS médecins, certaines universités refusent d'inscrire les associations de PDSA dans leur offre de stages à destination des étudiants. Or, ces structures permettent aux futurs médecins d'acquérir des compétences en matière de soins ambulatoires et de concrétiser ainsi leur projet d'installation, dans un contexte de difficultés croissantes d'accès aux soins de ville. Il apparaît d'autant plus incompréhensible que des médecins volontaires pour l'accompagnement de stagiaires en soient privés, compte tenu de la pénurie de maîtres de stage dans le pays. Elle lui demande donc quelles sont les marges de manœuvre du Gouvernement sur ce sujet.



En attente de réponse du Ministère des solidarités et de la santé.