Allez au contenu, Allez à la navigation

Forte diminution du revenu agricole moyen et aides européennes

15e législature

Question écrite n° 12728 de Mme Frédérique Gerbaud (Indre - Les Républicains)

publiée dans le JO Sénat du 24/10/2019 - page 5346

Mme Frédérique Gerbaud attire l'attention de M. le ministre de l'agriculture et de l'alimentation sur la dégradation préoccupante du revenu fiscal moyen par exploitant agricole dans le département de l'Indre, passé selon une étude de la mutualité sociale agricole de 13 000 euros environ en 2004 à 10 890 euros en 2017, contre 15 605 euros pour la région Centre-Val de Loire et 16 755 euros pour la France entière la même année. L'amoindrissement régulier des aides à l'hectare versées au titre de la politique agricole commune semble directement à l'origine de cette érosion du revenu, comme l'illustre l'exemple d'un exploitant de l'Indre bénéficiaire de 194 euros d'aides à l'hectare en 2018 contre 381 euros en 2000. Dans son cas, la perte cumulée d'aides sur les dix-huit années considérées s'élève, par référence au chiffre de 2000 comme montant constant, à 405 000 euros. Ce phénomène affecte particulièrement les exploitations fragiles situées, comme celles de l'Indre, dans le croissant géographique des « zones intermédiaires » à faible potentiel agricole, victimes d'une répartition de plus en plus inégalitaire des aides européennes. Aussi lui demande-t-elle s'il ne serait pas nécessaire, afin de corriger cette évolution, d'œuvrer auprès de l'Union européenne à une forte augmentation de ces aides au bénéfice des zones concernées.



En attente de réponse du Ministère de l'agriculture et de l'alimentation.