Allez au contenu, Allez à la navigation

Situation des étudiants de troisième année des filières sociales

15e législature

Question écrite n° 12778 de Mme Martine Berthet (Savoie - Les Républicains)

publiée dans le JO Sénat du 24/10/2019 - page 5358

Mme Martine Berthet attire l'attention de Mme la ministre de l'enseignement supérieur, de la recherche et de l'innovation sur la situation particulièrement préoccupante des étudiants de troisième année des filières sociales menant aux professions d'éducateur de jeunes enfants, d'éducateur spécialisé, d'éducateur technique spécialisé et d'assistant social.
En effet, la réforme des diplômes en travail social du 22 août 2018 met un terme aux formations dispensées actuellement, de niveau bac +2, pour les remplacer par des formations nouvelles, reconnues au niveau bac + 3.
Ce cadre nouveau pose deux problèmes majeurs : d'une part, il n'existe aucune passerelle pour les étudiants désireux de poursuivre leur formation sur l'année 2020-2021 afin de se voir reconnaître un diplôme équivalent à celui des nouvelles générations d'étudiants des filières sociales. D'autre part, aucune disposition n'est prévue pour les étudiants ne validant pas tous leurs domaines de compétences (DC) lors de la session d'examen 2020. Jusqu'ici, ils disposaient d'un délai de cinq ans pour le faire. Il semble qu'aucun dispositif ne soit pour le moment envisagé pour valider les domaines de compétences au-delà de la session de 2020, ce qui compromet la possibilité de validation du diplôme des étudiants concernés, après qu'ils ont pourtant investi plusieurs années de leur vie dans cette formation.
Elle souhaite donc connaître les décisions que compte prendre le Gouvernement pour remédier à cette situation particulièrement injuste et anxiogène pour ceux de nos jeunes qui ont fait le choix, il y a deux ans, d'intégrer les filières sociales.



En attente de réponse du Ministère de l'enseignement supérieur, de la recherche et de l'innovation.