Allez au contenu, Allez à la navigation

Stratégie nationale minière et mine de Salau

15e législature

Question orale n° 1005S de M. Alain Duran (Ariège - SOCR)

publiée dans le JO Sénat du 14/11/2019 - page 5683

M. Alain Duran interroge M. le ministre de l'économie et des finances sur la stratégie française de réindustrialisation et plus particulièrement sur les recherches minières dans le Salat en Ariège.

Il rappelle la présence de tungstène, un métal rare et nécessaire à la production des objets numériques et industriels, dans les Pyrénées ariégeoises. Il explique également que la Chine a le monopole de ce produit sur le marché international. La mine de Salau aurait donc un potentiel industriel important pour la stratégie économique du pays.

Il rappelle que, en novembre 2014, un permis exclusif de recherche minière a été déposé par une société. En effet, si un avis favorable avait été déposé par la préfète en 2015, puis en 2016 par le secrétaire d'État en charge de l'industrie pour permettre ces recherches. Le tribunal administratif de Toulouse, le 28 juin 2019, a annulé ce permis. Le ministère de l'économie a fait appel de la décision. Cependant, le 24 octobre 2019, la société « mines du Salat » qui portait le projet de recherche minière a demandé sa liquidation judiciaire, ce qui met en péril les recherches de minerais. Si cette procédure est arrêtée, on ne pourra pas connaitre la richesse véritable du sol, ni même les risques potentiels liés à son exploitation.

Il évoque également le contexte social et économique national et mondial, les enjeux d'emploi, de protection de l'environnement et de dynamique territoriale. Et il insiste sur le besoin que les riverains, qu'ils soient en accord ou non avec la réouverture de la mine, ont de connaître la composition du sol.

Il conclut en l'interrogeant sur la capacité de la force publique à lancer une étude sur la faisabilité et la viabilité d'une exploitation minière comme celle du Salat.



La question a été retirée