Allez au contenu, Allez à la navigation

Avenir des services de protection maternelle et infantile dans les maternités du département du Nord

15e législature

Question écrite n° 13030 de Mme Michelle Gréaume (Nord - CRCE)

publiée dans le JO Sénat du 07/11/2019 - page 5600

Rappelle la question 07865

Mme Michelle Gréaume rappelle à Mme la ministre des solidarités et de la santé les termes de sa question n°07865 posée le 29/11/2018 sous le titre : " Avenir des services de protection maternelle et infantile dans les maternités du département du Nord ", qui n'a pas obtenu de réponse à ce jour.

Le 14 octobre 2019, M. le secrétaire d'État auprès de Mme la ministre des solidarités et de la santé a présenté des mesures en faveur de la protection de l'enfance. Au regard de ces annonces, elle souhaiterait souligner le paradoxe que constitue la fermeture des PMI dans les maternités.

En effet, les mesures prévoient de doubler d'ici à 2022 le nombre de visites infantiles à domicile par des infirmières puéricultrices juste après l'accouchement ; or, ces visites étaient auparavant prises en charge directement à la maternité par les équipes de PMI basées au sein même de l'établissement.

Les différents services sociaux pourront en témoigner, il arrive régulièrement que les portes des domiciles restent fermées lorsqu'il s'agit d'aller à la rencontre des familles. La perte de ce lien dans l'univers préservé et neutre d'un établissement de santé sera très dommageable pour la détection des comportements à risque et le suivi des nourrissons évoluant dans ces environnements. L'initiative de créer vingt nouveaux relais parentaux inscrite dans ses mesures ne saurait prouver son efficacité si les parents en difficulté ne pouvaient être reconnus et orientés. C'est la raison pour laquelle elle lui demande quelles mesures elle compte prendre pour permettre le maintien de l'accompagnement médico-social dans les maternités.



En attente de réponse du Ministère des solidarités et de la santé.