Allez au contenu, Allez à la navigation

Allocation aux adultes handicapés et revenu universel d'activité

15e législature

Question écrite n° 13034 de M. Michel Canevet (Finistère - UC)

publiée dans le JO Sénat du 14/11/2019 - page 5699

M. Michel Canevet attire l'attention de Mme la secrétaire d'État, auprès du Premier ministre, chargée des personnes handicapées concernant la mise en place du futur revenu universel d'activité (RUA) qui fusionnerait plusieurs prestations, y compris l'allocation aux adultes handicapés (AAH).
La logique d'intégration de ces prestations, en vue notamment de favoriser le retour à l'emploi, est certes un objectif louable. Néanmoins, tous les bénéficiaires de l'AAH ne sont pas en mesure de travailler : cette allocation leur permet de pouvoir subvenir à leurs besoins. En effet, bon nombre d'allocataires de l'AAH ne peuvent travailler en raison d'un taux d'incapacité professionnelle trop élevé.
Cette éventuelle intégration de l'AAH au sein du RUA inquiète de nombreuses associations œuvrant au service des personnes handicapées. Elles craignent qu'en conditionnant le RUA à l'exercice d'une activité professionnelle, les actuels bénéficiaires de l'AAH en soient exclus, aggravant ainsi leur précarité.
Aussi, il lui demande quelles sont les mesures que le Gouvernement compte proposer afin d'éviter que les bénéficiaires de l'AAH ne soient pénalisés dans la mise en œuvre du RUA.



En attente de réponse du Secrétariat d'État auprès du Premier ministre, chargé des personnes handicapées.