Allez au contenu, Allez à la navigation

Réforme du baccalauréat pour les lycées sportifs de haut niveau

15e législature

Question écrite n° 13173 de Mme Martine Berthet (Savoie - Les Républicains)

publiée dans le JO Sénat du 21/11/2019 - page 5777

Mme Martine Berthet attire l'attention de M. le ministre de l'éducation nationale et de la jeunesse sur les effets du nouveau baccalauréat pour les lycéens sportifs de haut niveau.
La réforme du lycée est mise en place cette année pour les élèves inscrits en classe de première qui passeront la formule rénovée du baccalauréat en 2021. Dès la classe de première, ces élèves ont suivi les enseignements issus des nouveaux programmes. En ce qui concerne le cas particulier des lycéens ayant intégré un cursus spécifiquement adapté aux sportifs de haut niveau, tels que les skieurs, leur parcours de première et de terminale est suivi en trois ans au lieu de deux. En conséquence, ces élèves passeront, eux aussi, leur baccalauréat version réformée en 2021, alors même qu'ils ont suivi les cours adaptés aux épreuves antérieures à la réforme.
Les solutions actuellement proposées concernant la mise en place du contrôle continu, d'un grand oral et des modules de rattrapage du programme sous sa nouvelle formule, ne sauraient rassurer les élèves. En effet, ils se trouveraient face à une surcharge de travail, additionnée à leur emploi du temps déjà partagé entre le sport de haut niveau et leurs études. Ceci aurait pour conséquences de créer une inégalité de traitement face à l'examen et un climat de stress accru ne pouvant transparaître que négativement sur les résultats scolaires et sportifs de nos jeunes espoirs.
Ainsi, elle souhaiterait savoir s'il est envisagé de faire passer à ces élèves l'examen du baccalauréat sous l'ancienne formule, à laquelle ils se sont inscrits, comme cela a déjà été le cas pour l'épreuve de français du baccalauréat.



En attente de réponse du Ministère de l'éducation nationale et de la jeunesse.