Allez au contenu, Allez à la navigation

Piratage de données sensibles concernant les patients à l'hôpital

15e législature

Question écrite n° 13250 de M. Arnaud Bazin (Val-d'Oise - Les Républicains)

publiée dans le JO Sénat du 28/11/2019 - page 5883

M. Arnaud Bazin attire l'attention de M. le secrétaire d'État auprès du ministre de l'économie et des finances et du ministre de l'action et des comptes publics, chargé du numérique, sur le piratage de données sensibles concernant les patients à l'hôpital.

Une cyberattaque d'ampleur a en effet touché le centre hospitalier universitaire (CHU) de Rouen, ce qui a occasionné l'arrêt des ordinateurs et des applications sur l'ensemble de ses cinq sites qui emploient environ 10 000 salariés et abritent près de 2 500 lits.

Si la sécurisation était manifestement clairement déployée, évitant ainsi le piratage des données des patients, il n'en demeure pas moins que ce genre d'attaques, susceptibles de survenir à tout moment, doit être anticipée et que l'information du public doit être complète afin d'éviter tout caractère anxiogène.

En outre, une enquête judiciaire a été ouverte pour « accès frauduleux, maintien frauduleux, modification et introduction frauduleuse et entraves au fonctionnement dans un système de traitement automatisé de données à caractère personnel mis en œuvre par l'État, en bande organisée » ainsi que pour « extorsion et tentative d'extorsion en bande organisée ».

Il lui demande donc quelles mesures il entend préconiser afin que l'agence nationale de la sécurité des systèmes d'information (ANSSI) puisse sécuriser encore davantage nos hôpitaux dont la vulnérabilité est ainsi clairement démontrée.



En attente de réponse du Secrétariat d'État auprès du ministre de l'économie et des finances et du ministre de l'action et des comptes publics, chargé du numérique.