Allez au contenu, Allez à la navigation

Plafonnement des frais bancaires pour les plus démunis

15e législature

Question écrite n° 13256 de Mme Marie-Françoise Perol-Dumont (Haute-Vienne - SOCR)

publiée dans le JO Sénat du 28/11/2019 - page 5876

Mme Marie-Françoise Perol-Dumont attire l'attention de M. le ministre de l'économie et des finances sur le plafonnement des frais bancaires pour les plus démunis.
En réaction au mouvement des « gilets jaunes », les établissements bancaires se sont engagés à plafonner les frais d'incidents bancaires à 25 euros mensuels pour les clients les plus modestes. Or, des associations de défense des consommateurs ont constaté, suite à une enquête et à un test, que plus de 75 % des personnes en situation de précarité n'ont pas bénéficié de ce dispositif.
Selon l'observatoire de l'inclusion bancaire, la situation résulte d'un défaut de détection de la clientèle dite « fragile ». Les associations, quant à elles, mettent en avant un défaut de formation des conseillers bancaires par les banques.
Ainsi, elle lui demande quelles mesures il compte prendre pour inciter les banques à améliorer l'efficience et l'efficacité de cet engagement.



En attente de réponse du Ministère de l'économie et des finances.