Allez au contenu, Allez à la navigation

Effectifs de police dans le Val-d'Oise

15e législature

Question écrite n° 13397 de Mme Jacqueline Eustache-Brinio (Val-d'Oise - Les Républicains)

publiée dans le JO Sénat du 05/12/2019 - page 5989

Rappelle la question 12105

Mme Jacqueline Eustache-Brinio rappelle à M. le ministre de l'intérieur les termes de sa question n°12105 posée le 05/09/2019 sous le titre : " Effectifs de police dans le Val-d'Oise ", qui n'a pas obtenu de réponse à ce jour.



Réponse du Ministère de l'intérieur

publiée dans le JO Sénat du 06/02/2020 - page 711

Parce que la sécurité des Français est une priorité, le Gouvernement, sous l'impulsion du Président de la République, a décidé de renforcer les moyens humains et matériels des forces de l'ordre. Depuis 2017, le budget des forces de sécurité a ainsi augmenté de 8,7 % (+ 1,06 Md€) et 10 000 policiers et gendarmes supplémentaires auront été recrutés d'ici à la fin du quinquennat. Par ailleurs, la police de sécurité du quotidien (PSQ), lancée en février 2018, a été mise en place sur tout le territoire national. Il s'agit d'une police « sur-mesure », adaptée aux situations locales, d'une police au contact des habitants et d'une police partenariale. Le futur Livre blanc de la sécurité intérieure permettra pour sa part de fixer une stratégie claire et innovante face aux défis présents et à venir de la délinquance. Les efforts se poursuivent donc pour doter les forces de police et de gendarmerie des moyens et outils nécessaires pour faire reculer l'insécurité, notamment en déployant davantage de policiers et de gendarmes sur le terrain. Dans le Val-d'Oise, les services territoriaux de la sécurité publique, les premiers concernés par la lutte contre la délinquance du quotidien par le maillage des commissariats, disposent à ce jour de 2 185 agents (données au 31 décembre 2019, incluant le renseignement territorial), contre 2 165 agents fin 2016. Cet effectif devrait encore croître puisque, à ce stade des prévisions, la sécurité publique devrait s'appuyer dans le département sur 2 192 agents d'ici à la fin du premier semestre 2020. La circonscription de sécurité publique d'Enghien-les-Bains, qui compte neuf communes, dispose pour sa part de 208 agents (données au 31 décembre 2019), soit un chiffre quasiment stable par rapport à fin 2016 (211 agents). Cet effectif devrait être de 209 agents à la fin du premier semestre. Au-delà de ses effectifs en propre, cette circonscription de police s'appuie aussi sur des renforts réguliers de services départementaux, aussi bien pour des missions de voie publique que pour des missions judiciaires. Ces renforts permettent d'optimiser la présence policière sur la voie publique. Le ministère de l'intérieur sera quoi qu'il en soit attentif à la situation de cette circonscription de police, dont le nombre de gradés et de gardiens de la paix est inférieur à son effectif de référence. En tout état de cause, les effectifs de police à Enghien-les-Bains sont mobilisés au quotidien pour répondre aux attentes des habitants et lutter contre la délinquance. Plusieurs éléments témoignent de l'engagement et de l'efficacité de l'action menée par la police nationale. Les chiffres sont ainsi encourageants en matière de délinquance de voie publique, les données de l'indicateur de pilotage des services reculant en 2018 et en 2019. On observe, notamment, une baisse en 2019 de 17 % des vols avec violences. La police nationale intensifie ses passages de sécurisation dans les commerces et sensibilise les commerçants aux conseils de sécurité qui peuvent leur être apportés par les référents sûreté de la police nationale. La lutte contre les trafics de drogue mobilise aussi les services de la circonscription de sécurité publique, qui ont démantelé une quinzaine de trafics en 2019. À Enghien-les-Bains comme ailleurs, la sécurité dépend aussi de l'engagement des collectivités et des acteurs locaux de la sécurité. De ce point de vue, dans le cadre en particulier de la PSQ, il convient de saluer la mobilisation des partenaires de la police nationale dans cette circonscription. Les effectifs de la sécurité publique bénéficient ainsi de l'appui précieux que lui apportent la police municipale d'Enghien-les-Bains et celles des autres villes de la circonscription (police intercommunale de la communauté d'agglomération Plaine Vallée). Conformément à l'ambition de la PSQ, la police nationale travaille aussi avec plusieurs autres partenaires, notamment dans le cadre de « groupes de partenariat opérationnel ».