Allez au contenu, Allez à la navigation



 

Retour Sommaire Suite

B. MODERNISER LES MOYENS D'EXPERTISE

On peut rappeler que l'Agence française pour l'Ingénierie touristique (AFIT), groupement d'intérêt public auquel participent neuf ministères, des établissements publics de l'Etat, des collectivités territoriales, des entreprises ainsi que des groupements et fédérations professionnelles, intervient principalement pour des analyses de marché, des bilans et audits de l'offre, ainsi que pour le suivi de démarches de développement.

Le projet de loi de finances pour 1999 renforce les moyens financiers réservés à l'AFIT, outil privilégié de l'Etat pour la valorisation et l'adaptation de l'offre touristique. La subvention de l'Etat s'élève ainsi pour 1999 à 8 millions de francs, soit une hausse de 14,29 % par rapport au projet de loi de finances pour 1998.

Cette revalorisation de la dotation budgétaire est heureuse car la situation financière de cet établissement était devenue délicate.

En effet, si la diminution régulière des dotations budgétaires depuis la création de l'Agence en 1993 avait pu être compensée par la croissance des ressources externes (cotisations, participation sur études et ventes de publications), en 1998 l'Agence avait dû opérer un prélèvement sur ses réserves d'environ 2 millions de francs pour maintenir son niveau d'activité.

Retour Sommaire Suite