Allez au contenu, Allez à la navigation



Projet de loi de finances pour 2003 : Tourisme

 

2. Renforcer les capacités d'expertise dans le domaine du tourisme

Pour être efficacement utilisés, les moyens consacrés à la promotion de la France doivent être adaptés aux populations susceptibles d'être intéressés par le produit « France ». Cela suppose notamment une bonne connaissance des comportements et des motivations des touristes étrangers, des données fiables concernant leurs dépenses, leurs centres d'intérêt, etc... Bref, tout cela requiert un outil statistique efficace et performant. Dans ce domaine, la France n'est pas la plus mal lotie : elle dispose en effet d'instruments fiables et précieux.

L'enquête aux frontières est un de ces instruments. Mise en place au moment du passage à l'euro, elle a permis d'adapter l'information délivrée à la banque de France ou à l'INSEE (qui réalise elle-même deux enquêtes vacances chaque année). Par ailleurs, à terme et dans le prolongement de cette enquête, un dispositif permanent d'observation des flux de touristes étrangers doit être mis en place. La poursuite et la finalisation de cette enquête requièrent des moyens supplémentaires : la dotation aux études, qui augmente de 30 % cette année, doit y pourvoir.

En dehors de cette enquête, qui mobilise déjà des moyens importants, il faut compter avec l'information délivrée par l'Observatoire national du tourisme (ONT) et l'Agence française de l'ingénierie touristique (AFIT).

ONT, AFIT

L'ONT, créé depuis le 20 février 1991, est chargé d'harmoniser, de collecter, de valider et de diffuser les principales données économiques du secteur (notamment en concluant des conventions bilatérales régionales en matière d'observation économique). Il s'agit d'une association loi 1901 placée sous l'autorité de la direction du tourisme.

L'AFIT, créée le 17 mars 1993, à l'initiative du ministre du tourisme de l'époque, est un groupement d'intérêt public qui a pour objet le soutien à l'« adaptation de l'offre touristique, l'étude des financements des investissements et de la promotion à l'étranger de l'ingénierie touristique française.

L'AFIT a récemment organisé les 6è rencontres de l'Agence, qui ont cette année illustré l'essor du tourisme vert ainsi que celui des courts séjours. Michel Bécot, sénateur-maire des Deux-Sèvres, vient d'être nommé président de l'agence. Celui-ci a affirmé que l'AFIT avait « un rôle majeur à jouer en tant qu'expert, mais aussi d'interface entre les acteurs publics et les bureaux d'études privés. Elle doit faire office de régulateur, veiller à la qualité de l'offre, collecter l'information statistique et accentuer les partenariats avec les régions. »

Les moyens de ces deux organismes sont globalement maintenus dans le projet de loi de finances pour 2002 ; on constate un légère baisse des moyens dévolus à l'ONT (- 6%).

Votre rapporteur spécial adhère pleinement à l'objectif qui consiste à renforcer l'outil statistique en matière de tourisme. Ceci ne peut se faire sans moyens. Pour autant, votre rapporteur spécial note l'ampleur des subventions attribuées à ces deux organismes, en particulier en ce qui concerne l'AFIT. Essentiellement chargée de réaliser des études, l'AFIT mobilise un personnel de 45 personnes et son budget 2002 s'est établit à 5,8 millions d'euros. La dotation du ministère du tourisme, qui atteint 1,9 million d'euros, constitue un tiers de la somme totale.

Liste des publications de l'AFIT parues en 2001

 Tourisme et handicaps : étude de marché de la population handicapée face à l'offre touristique française

Piloter le tourisme durable dans les territoires et les entreprises

La valorisation touristique du patrimoine rural

La raquette à neige : pratiques et aménagements

Le tourisme viti-vinicole : offre et demande

Le tourisme nautique : pour un développement local coordonné

 Approche de l'ingénierie touristique européenne (Allemagne, Belgique, Espagne, Irlande, Italie, Luxembourg, Pays-Bas, Portugal, Royaume-Uni)

 L'exportation du savoir-faire français en matière touristique : analyse et propositions

En ce qui concerne l'ONT, le Secrétaire d'Etat au tourisme a annoncé que celui-ci ferait bientôt l'objet d'une mission d'analyse afin d'améliorer son efficacité. Votre rapporteur spécial souscrit pleinement à cette initiative et souhaite en connaître l'ensemble des résultats.