Allez au contenu, Allez à la navigation



Projet de loi de finances rectificative pour 2010

 

2. La dépréciation de l'euro pourrait soutenir la croissance

En sens inverse, la dépréciation de l'euro devrait soutenir la croissance.

Cependant, l'ordre de grandeur de ce phénomène pourrait être bien plus faible que l'impact récessif des politiques de réduction du déficit qui devront être menées. Selon les estimations usuelles, une dépréciation de l'euro de 10 % augmente la croissance d'environ 0,5 point pendant deux ans.

L'effet d'une baisse de la parité sur le volume des exportations ne sera perceptible que lorsque les entreprises auront annulé les couvertures de change qu'elles ont mises en place, ce qui nécessite probablement plusieurs mois. Il faut donc espérer à tout le moins un maintien durable du rapport actuel entre l'euro et le dollar.