Allez au contenu, Allez à la navigation

Les hélicoptères de l'armée de terre : situation et perspectives

10 juillet 2002 : Les hélicoptères de l'armée de Terre ( rapport d'information )

 

 

ANNEXE II

LES FORCES AÉROMOBILES DANS
QUELQUES ARMÉES DE TERRE ETRANGÈRES

1. Les États-Unis

Les forces aéromobiles de l'US Army comptaient encore en 1985 plus de 9.000 appareils. Elles ont engagé depuis lors une profonde restructuration, le parc ayant été ramené à 4.593 appareils en 2001.

Dans le cadre de la « transformation » des forces armées préconisée par l'actuelle administration, les forces aéromobiles sont appelées, comme l'ensemble des forces terrestres, à privilégier une plus grande « flexibilité » des forces et une mobilité accrue. Elles s'intégreront au nouveau concept de brigades légères (« Interim Brigade Combat Teams ») plus facilement et rapidement déployables.

Le parc d'hélicoptères devrait être réduit à 3.000 appareils environ en 2011 puis remonter à 3.500 appareils à l'horizon 2025.

Dans le cadre des orientations définies par la Quadrennial Defense Review et du relèvement du budget de la défense entrepris par l'administration actuelle, la modernisation des forces aéromobiles de l'US Army poursuivra deux axes :

- la commande de l'hélicoptère de combat Comanche (RAH 66), destiné à la reconnaissance armée, à l'attaque légère et au combat air-air, dont la mise en service opérationnel a été avancée à 2006, avec une cible prévue de 1.300 appareils ;

- la rénovation pour une durée de vie d'au moins 20 ans de trois types d'appareils : les 600 hélicoptères de combat Apache, qui seront tous dotés d'un radar de mât en version Longbow (AH 64 D) ; les 1.500 hélicoptères de transport Blackhawk (UH 60 L) qui seront modernisés ; les hélicoptères lourds Chinook (CH 47), dont 300, sur un parc actuel de 441 appareils, seront modernisés en attente de l'arrivée de l'hélicoptère lourd de génération suivante (Future transport rotorcraft - FTR).

A l'horizon 2014, l'US Army prévoit de ne conserver dans son parc que les quatre types d'appareils précités (Apache AH 64 D ; Comanche RAH 66 ; Blackhawk UH 60  L ; Chinook CH 47 ).

2. Le Royaume-Uni

Les forces aéromobiles de l'Army britannique, regroupées au sein de l'Army Air Corps compte un parc légèrement inférieur à celui de l'ALAT française. La répartition des hélicoptères avec la Royal Air Force obéit à une logique particulière, cette dernière détenant les appareils les plus lourds destinés aux fonctions logistiques. La Royal Navy dispose également d'hélicoptères Lynx et Gazelle, mais elle devrait progressivement les perdre, ses hélicoptères de transport étant regroupés sous l'autorité d'un commandement interarmées (Joint helicopter command) alors qu'elle pourrait faire appel, pour les opérations aéronavales, aux hélicoptères de combat Apache dont sera dotée l'Army.

Évolution des forces aéromobiles britanniques

Type d'appareil

2002

2007

Lynx
Gazelle
Apache WAH 64
A 109 et Bell 412
Puma *
Chinook CH 47 *
Merlin EH 101 *

103
126
12
7
70
30
10

80
96
67
7
70
50
30

Total

358

400

*Les hélicoptères Puma, Chinook CH 47 et EH 101 sont détenus par la Royal Air Force

Deux tendances caractériseront l'évolution des forces aéromobiles britanniques durant les prochaines années :

- le renforcement de la capacité logistique et transport tactique avec l'hélicoptère Merlin EH 101, construit par Agusta et GKN Westland et les hélicoptères lourds Chinook CH 47 ;

- l'entrée en service opérationnel à partir de 2006 des hélicoptères de combat Apache WAH 64.

Dans le prolongement des conclusions de la dernière Strategic Defence Review, et compte tenu de l'arrivée, avec l' Apache, d'appareils de combat de nouvelle génération, les Britanniques revoient leur concept d'hélicoptères de combat qui seront regroupés au sein d'une brigade interarmes, la 16ème Air Assault Brigade, comportant des régiments d'hélicoptères, mais également des unités d'infanterie, des troupes aéroportées ou des unités d'artillerie. Cette brigade très mobile, modulable et projetable permettra de combiner les hélicoptères et les forces terrestres dans une manoeuvre d'ensemble.