Allez au contenu, Allez à la navigation



 

    retour sommaire

ANNEXE -
LISTE DES PERSONNES AUDITIONNÉES

M. Ghislain ACHARD, Directeur délégué de France Télévisions

M. Serge ADDA, Président-directeur général de TV5

M. Thierry AUDRIC, Directeur général de l'Agence EduFrance

Mme Dominique BESSER, conseiller « culture » à la représentation permanente de la France auprès de l'Union européenne

M. Claude BLANCHEMAISON, Directeur général de la coopération internationale et du développement (DGCID) au ministère des affaires étrangères

M. Richard BOIDIN, Directeur de l'audiovisuel extérieur et des techniques de communication au ministère des affaires étrangères

Mme Maryse BOSSIÈRE, Présidente de l'Agence pour l'enseignement français à l'étranger

M. Stéphane BRIBARD, Nouvelles Messageries de la Presse Parisienne

M. Bernard CERQUIGLINI, Délégué général à la langue française au ministère de la culture et de la communication

M. Yves DAUGE, Sénateur d'Indre-et-Loire

M. Jacques DELMOLY, chef de l'Unité « politique des langues » à la Commission européenne

M. Alain FOUQUET, Sous-directeur des personnels culturels et de coopération au ministère des affaires étrangères

M. Jean-Paul de GAUDEMAR, Directeur de l'enseignement scolaire au ministère de l'éducation nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche

M. Marc-Olivier GENDRY, conseiller à la représentation permanente de la France auprès de l'Union européenne, chargé de l'influence française dans les institutions européennes

Mme Ilde GORGUET, sous-direction du français au ministère des affaires étrangères

M. LEFRANC, directeur de l'Alliance française de Bruxelles Europe

M. Jacques LEGENDRE, Sénateur du Nord, Secrétaire général de l'Association des parlementaires francophones

Mme GENDREAU-MASSALOUX, Recteur de l'Agence universitaire de la francophonie

Mme GENEST, Directrice des ressources humaines de l'Agence pour l'enseignement français à l'étranger

M. Jean-Claude JACQ, Secrétaire général de l'Alliance française

M. Xavier NORTH, Directeur de la coopération culturelle et du français au ministère des affaires étrangères

M. Olivier POIVRE D'ARVOR, Directeur de l'Association Française d'Action Artistique

M. Etienne de PONCINS, porte-parole de la représentation permanente de la France auprès de l'Union européenne

M. Michel RICHONNIER, directeur à la direction générale « Culture » de la Commission européenne, président de l'association des fonctionnaires français des Communautés européennes

M. Jacques RIGAUD, Président de l'Association pour le développement du mécénat industriel et commercial

Mme Françoise SABATELLI, attachée de coopération pour le français à l'Ambassade de France

M. Alain SEBAN, Directeur du développement des Médias (DDM)

M. Pierre SELLAL, représentant permanent de la France auprès de l'Union européenne

M. VANDEPOORTER, Chef de service du service des affaires francophones (SAF) au ministère des affaires étrangères

M. Marc VILLAIN, conseiller culturel à l'Ambassade de France

M. Dominique WOLTON, Directeur de recherche au CNRS

Pour une nouvelle stratégie pour l'action culturelle extérieure de la France :

De l'exception à l'influence :

Le présent rapport s'interroge sur la place donnée à l'action culturelle extérieure de la France à l'étranger dans nos politiques publiques. Un an de réflexion, d'avis et de commentaires, recueillis auprès de plus d'une trentaine de personnalités qualifiées issues tant du secteur public que de la société civile, ont confirmé l'impression initiale de votre rapporteur : l'absence de véritable pilote à bord du navire de notre action culturelle extérieure.

Conscient que l'indispensable réforme de la politique culturelle de la France à l'étranger passe par une mobilisation urgente de l'ensemble des partenaires du secteur, votre rapporteur s'adresse toutefois en priorité aux pouvoirs publics et leur propose des pistes tendant à redéfinir les priorités et les modalités d'une action en passe de perdre son efficacité dans un contexte budgétaire durablement contraint.

Considérant que dans un monde désormais concurrentiel, le statu quo observé ces dernières années conduit inévitablement à la régression, il préconise un sursaut national reposant sur trois de nos principaux atouts : notre langue, notre culture et les milliers de personnels passionnés qui font vivre et prospérer le plus important réseau culturel au monde.

    retour sommaire