Allez au contenu, Allez à la navigation



Le fonds de soutien à l'expression radiophonique locale

 

PARTIE III : L'EFFICACITE DU FONDS SUR LA STRUCTURATION DU SECTEUR

IMPACT DU FONDS SUR LA SITUATION ÉCONOMIQUE DES RADIOS ASSOCIATIVES

Le département des statistiques, des études, et de la documentation sur les médias (DSEDM), service de la DDM, a réalisé en 2003 une étude sur la situation économique des radios associatives à partir des données 2001 et 2002. Ce travail permet d'analyser cette situation et de la comparer avec celle observée lors de l'étude précédente réalisée à partir des chiffres 1994.

D. IMPACT SUR LE TISSU RADIOPHONIQUE ASSOCIATIF

1. Evolution du nombre de radios associatives locales

Le FSER a incontestablement contribué au maintien et au développement d'un tissu radiophonique local dont la pérennité n'était pas assurée lors de la création du fonds en 1982 : le nombre de radios éligibles au fonds est ainsi passé de 200 à 584 entre 1982 et 2004, soit un quasi triplement en 22 ans. Le tableau ci-après montre bien que les créations de radios l'ont largement emporté sur les disparitions entre 1994 et 2002.

 Destructions et créations de radios associatives éligibles au FSER (1994-2002)

Nombre de radios

Eligibles en 1994

Disparues

Entre 1994 et 2002

Présentes

En 1994 et 2002

Apparues

entre 1994 et 2002

Nombre de radios

éligibles en 2002

481

49

432

135

567

Source : FSER, DSEDM

10 % des radios qui étaient éligibles au FSER ont disparu entre 1994 et 2002. Ces disparitions concernent les catégories les plus dépendantes des subventions (radios des MJC ou des centres sociaux, radios de municipalités, radios généralistes). Les créations concernent, pour les deux tiers, des radios généralistes de proximité.

En revanche, la proportion de disparitions apparaît faible pour les radios communautaires et les radios confessionnelles, qui enregistrent un taux de création supérieur à 20 % entre 1994 et 2002.

Le tableau de la page suivante détaille, par catégories de radios associatives, les disparitions et les créations entre 1994 et 2002 (les changements de catégories concernent des radios qui, par exemple, sont devenues confessionnelles après avoir été communautaires ou généralistes ; ces changements expliquent que le solde créations - destructions ne permet pas, à lui seul, de passer du nombre de radios en 1994 à celui observé en 2002).

Evolution du nombre des radios dans les différentes catégories entre 1994 et 2002

 

Collège-université

Commu-nautaire

MJC-centres sociaux

Municipa-lité

Proximité galiste

Régale

Confes-sionnelle

Total

Total en 1994

34

32

25

13

262

31

99

481

Disparues entre 1994 et 2002

4

1

7

3

42

4

3

49

Proportion de disparition

12 %

3 %

28 %

23 %

16 %

13 %

3 %

10 %

Ont changé de catégorie

1

2

1

2

3

3

1

13

Même catégorie qu'en 1994

29

29

17

8

217

24

95

419

Nouvelle catégorie

1

   

2

9

1

 

13

Apparues entre 1994 et 2002

10

6

1

1

91

6

20

135

Total en 2002

40

35

18

11

317

31

115

567

Source : FSER DSEDM