Allez au contenu, Allez à la navigation



Approvisionnement électrique : l'Europe sous tension (rapport)

 

(2) La surveillance

Il faut vérifier régulièrement, en temps réel, la disponibilité effective des réserves de puissance constituées. Les actions engagées visent à maintenir la fréquence en régime normal par mobilisations successives des différentes réserves selon des constantes de temps échelonnées. Chaque niveau de réserve permet de reconstituer les réserves du niveau précédent. Ces trois niveaux de réserve sont gérés et reconstitués par les réglages automatiques primaire et secondaire fréquence/puissance, le réglage tertiaire étant placé sous le contrôle des dispatchers.

(3) Les parades ultimes

Dans les situations où les actions normales de conduite ne permettent plus de maîtriser la fréquence, des actions exceptionnelles de conduite sont engagées sur la production (passage à la puissance maximale des unités de production) et sur les charges (délestage rapide de clientèle). Si les lignes de défense précédentes sont contournées lors d'un aléa dépassant la réserve primaire disponible sur le réseau interconnecté, la dernière ligne de défense est constituée par le délestage fréquencemétrique : il s'agit d'un délestage opéré automatiquement, sur un critère de seuil de fréquence, et sélectivement sur les départs distribution moyenne tension des postes sources et sur les installations non prioritaires. Les seuils de délestage sont fixés à 49 Hz, 48,5 Hz, 48 Hz et 47,5 Hz, un échelon de délestage correspondant à 20 % de la consommation totale étant associé à chaque seuil.