Allez au contenu, Allez à la navigation

Les enjeux et perspectives de la politique spatiale européenne

7 novembre 2012 : Les enjeux et perspectives de la politique spatiale européenne ( rapport de l'opecst )

ANNEXE 5 - LA COOPÉRATION INSTITUTIONNELLE FRANCO-CHINOISE

LA COOPÉRATION INSTITUTIONNELLE FRANCO-CHINOISE

DANS LE DOMAINE SPATIAL

La coopération spatiale franco-chinoise repose sur un accord intergouvernemental signé le 15 mai 1997. Le 11ème comité franco-chinois sur la coopération spatiale s'est tenu le 1er avril 2011 à Pékin sous l'autorité du président du CNES et de l'administrateur de la CNSA (agence spatiale chinoise). Les thématiques abordées dans le cadre de cette coopération sont les applications spatiales, le domaine scientifique, la microgravité et les services de lancement commerciaux. Un échange de lettres pour ajouter le les vols spatiaux habités et désigner le CMSEO (China Manned Space Engineering Office) comme interlocuteur officiel du CNES dans ce domaine, effectué durant l'été 201,2 a complété ce dispositif (cf. point sur CardioSpace).

Lancement du « géomètre spatial » DORIS à bord de Haiyang-2A

Le 16 août 2011 la Chine a lancé avec succès le satellite d'observation océanographique Haiyang-2A depuis le centre de lancement de Taiyuan, emportant à son bord l'instrument français DORIS de mesure centimétrique d'orbite. Cette coopération entre dans le cadre d'un accord de coopération signé par les agences spatiales française et chinoise en décembre 2010.

Séminaire franco-chinois sur le spatial et la santé (décembre 2011)

Le CNES et cette ambassade ont organisé les 6 & 7 décembre 2011 à Pékin un séminaire franco-chinois visant à confronter les approches développées par la France et la Chine dans l'utilisation du spatial au service des applications concernant la santé au sens large du terme : médecine des catastrophes, désenclavement sanitaire, environnement, climat, santé ou télé-épidémiologie. Ce séminaire a réuni une trentaine d'experts des deux pays.

SVOM 

SVOM (Space based Variable Objects Monitor) est une mission scientifique d'astrophysique (étude des sursauts gamma). Les termes de cette coopération ont été établis dès les années 2005 et ont été entérinés par un mémorandum d'entente signé en octobre 2006 entre les présidents du CNES et du CNSA, dans le cadre d'une visite présidentielle française en Chine. Les discussions sont en cours.

CFOSAT (lancement prévu fin 2014)

La mission CFOSAT, reposant sur un mémorandum d'entente signé entre le CNES et le CNSA en 2006, est dédiée à l'observation globale des océans dans un but scientifique et pré-opérationnel qui permettra une mesure globale et répétitive de l'état des vagues (distribution en longueur d'onde et en direction, vent de surface) à la surface des océans. Les objectives principaux sont la prévision du vent, des vagues et des états de mer à des fins de météo marine ainsi que l'amélioration des modélisations des phénomènes liés à la surface de mer.

La contribution française satellite est constituée d'un instrument (développé par Thales Alenia Space Toulouse) et de la mise à disposition d'une partie des installations terriennes de télémesure scientifique. La contribution chinoise est identique sur le segment sol et comprend la plate-forme du satellite et son contrôle en orbite. La Chine assurera par ailleurs le lancement sur Longue Marche 2C depuis le site de Jiuquan (Gansu).

CardioSpace

Le CNES a engagé des discussions avec les autorités chinoises pour coopérer dans le développement d'instruments et d'expériences scientifiques. Le premier projet devant être concrétisé dans ce cadre, est le développement de l'instrument CardioSpace destiné à permettre le suivi cardiovasculaire des taïkonautes qui occuperont le module orbital chinois Tiangong-2, dont le lancement est prévu en décembre 2014 (signature d'un accord spécifique entre le CNES et l'ACC - China Astronaut Research and Training Center, mi-juillet 2012).