Allez au contenu, Allez à la navigation

Les modes d'accueil des jeunes enfants : un enjeu de l'égalité entre les femmes et les hommes

28 mai 2015 : Les modes d'accueil des jeunes enfants : un enjeu de l'égalité entre les femmes et les hommes ( rapport d'information )

C. POURSUIVRE LA VALORISATION DES MÉTIERS DE LA PETITE ENFANCE

Il existe déjà de multiples initiatives, tendant à mettre en valeur les professionnels de la petite enfance : ainsi par exemple, la CNAF a-t-elle lancé un concours dans le cadre de la Semaine de la petite enfance52(*), qui récompense les dispositifs ludiques proposés aux enfants. Par ailleurs, les réseaux d'assistants maternels (RAM) multiplient les partenariats avec les collèges pour faire découvrir les métiers de la petite enfance.

Selon Vanessa Lahiani, directrice du RAM « Sur le Toit » de Montreuil-sous-Bois, présente à la table ronde du 5 février 2015, ces partenariats permettraient aussi d'assurer un meilleur suivi des premiers stages effectués dans le milieu de la petite enfance, et d'assurer ainsi une continuité. Une démarche en ce sens sera prochainement expérimentée par la ville de Montreuil-Sous-Bois.

1. Quatrième recommandation : lancer une campagne nationale de sensibilisation et de communication sur les métiers de la petite enfance

La délégation estime que ces métiers sont encore trop peu connus du grand public et que leur spécificité n'est pas assez mise en valeur. Il considère qu'il serait opportun de lancer une campagne nationale d'information, qui serait diligentée conjointement par le ministère des affaires sociales et de la santé et par le ministère de l'emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social.

Cette campagne pourrait permettre de valoriser ces métiers et d'encourager les hommes à investir ce secteur d'activité.

Rappelons en effet que 95 % des professionnels de ce secteur sont des femmes : il est donc nécessaire d'attirer et de recruter des professionnels hommes, afin que des repères masculins soient présents au sein de ces structures, en particulier dans un contexte d'éclatement du modèle familial traditionnel et dans le cadre de l'objectif de lutte contre les stéréotypes masculins et féminins à laquelle la délégation attache une importance particulière et justifiée.

2. Cinquième recommandation : sécuriser le parcours professionnel des assistants maternels

À l'échéance de 2020, 30 % des assistants maternels actuellement en activité prendront leur retraite. Or, les nouveaux candidats à ce métier n'ont pas le même profil : ils sont plus diplômés et aspirent à une véritable évolution de carrière.

La sécurisation de leur parcours pourrait passer par :

- un meilleur suivi et un accès plus important à la formation. À l'heure actuelle, la formation initiale de 120 heures paraît insuffisante, et nombreux sont les candidats qui réclament des formations complémentaires dans le cadre du nouveau compte personnel à la formation (ancien DIF - droit individuel à la formation) ;

- un soutien renforcé aux RAM, qui accompagnent notamment les personnes intéressées par le métier d'assistant maternel dans leurs démarches de validation des acquis de l'expérience (VAE).

La délégation souhaite que la secrétaire d'État chargée de la famille, des personnes âgées et de l'autonomie soit saisie de ce dossier.


* 52 La Grande Semaine de la Petite Enfance est le premier dispositif national destiné aux enfants, aux parents et aux professionnels. Parents et professionnels se retrouvent dans tous les lieux d'accueil autour d'ateliers-jeux sur le thème des « Rencontres avec la nature » du 9 au 13 mars 2015. Dans toute la France, au même moment, 100 000 enfants et leurs parents vont ainsi choisir leurs ateliers-jeux, invités par les professionnels de la petite enfance.