Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

Retour Sommaire Suite

Questions de la salle

Alain LOISY, Directeur Asie de Natexis Banques Populaires

 

La production d'Erdenet et la logistique de son acheminement subissent-ils des dysfonctionnements imputables à la dépendance énergétique du pays ?

 

Serge RASLOVLEFF

 

Comme il s'agit d'une joint-venture mongolo-russe, nous avons le privilège de connaître moins de problèmes d'approvisionnement en énergie. Les coupures existent, mais elles ne durent jamais longtemps. Par surcroît, le poids de l'activité d'Erdenet dans le PIB constitue un atout en la matière.

 

En ce qui concerne la logistique, l'acheminement par voie ferrée fonctionne bien, après avoir connu des débuts difficiles. Les retards sont exceptionnels et ne posent de toute façon pas de problème majeur s'agissant de livraisons de concentré de cuivre.

 

Agnès GABORIT

 

Je propose que Monsieur Queguiner et Monsieur Dufour nous fassent part de leur témoignage.

 

Yannick QUEGUINER, Country Senior Officer, Alcatel

 

Alcatel est présent en Mongolie depuis 1992 et a remporté des marchés pour un montant total de 70 millions de dollars. Il est exact de dire que les relations établies avec les Mongols sont essentielles pour réussir une implantation. Alcatel a participé à la mise en place du réseau de téléphone fixe dans la capitale, ainsi qu'à celle du réseau de téléphonie mobile.

 

Nous avions obtenu un financement de 5 millions de francs lors de la visite de Mme Corinne Lepage en 1997. En outre, la France avait octroyé un don de 20 millions de francs en 1992. De fait, l'image de la France en Mongolie est excellente.

 

Pour ma part, je déplore que les entreprises françaises soient aussi frileuses. En effet, beaucoup de choses restent à faire - notamment dans le tourisme -, et les relations entre les deux pays sont au beau fixe. Je recommande donc aux chefs d'entreprise de s'y rendre plus souvent.

 

Patrice GÉLARD

 

Je regrette que la France ne fasse pas preuve du même dynamisme que les Allemands ou les Italiens en ce qui concerne l'implantation de PME-PMI. Il me semble qu'une action doit être menée en ce sens.

 

Yannick QUEGUINER

 

J'ajoute que le problème du froid se pose dès le mois de novembre, nous obligeant à arrêter les travaux durant six mois.

 

Jaky DUFOUR, Responsable commercial de Spot Image

 

Spot Image est une PME qui a tissé des liens avec la Mongolie dès le changement de régime intervenu en 1991. Grâce à l'effort du gouvernement français, nous avons obtenu un don en 1996, en partenariat avec le BRGM, ce qui a permis de développer le projet Magic durant trois ans. Il est aujourd'hui achevé et il s'est attiré les félicitations des gouvernements mongol et français.

 

Le CNES est majoritaire dans Spot Image, pour lequel nous sommes chargés de la commercialisation des images satellites. Beaucoup de choses restent à faire en Mongolie. Nous poursuivons notre activité dans le domaine de la géologie avec des miniers. Mais nous avons aussi identifié de nouveaux besoins, comme la définition du cadastre ou le suivi de l'environnement, pour lesquels Spot Image peut jouer un rôle.

 

Agnès GABORIT

 

Je vous remercie.

 

Hubert DURAND-CHASTEL

 

Je tiens à souligner que le Sénat, en plein accord avec l'ambassade de France en Mongolie, a été le creuset de l'amitié entre nos deux pays ces dernières années, et je me félicite de la décision qui a été prise en faveur d'une représentation diplomatique permanente.

 

Retour Sommaire Suite