Allez au contenu, Allez à la navigation



Projet de loi de finances pour 2003 : Aide au développement

 

B. UN EFFORT SIGNIFICATIF DE REDRESSEMENT DE L'AIDE FRANÇAISE

1) les évolutions récentes

Entre 1996 et 2000, l'aide publique française au développement a subi une nette érosion, passant de 0,42 % à 0,31 % du PIB. En 2000, le plancher atteint est du au retrait de la liste des territoires éligibles à l'APD de la Nouvelle-Calédonie et de la Polynésie française, qui figuraient parmi les 10 premiers bénéficiaires de l'aide française.

Entre 1996 et 1999, l'aide au développement française reçue par les pays de la ZSP a baissé de 34,2 % tandis que l'aide globale reçue diminuait de 14,7 %.

 

1996

1997

1998

1999

2000

APD française

2 776

2 378

1 867

1 826

1 488

APD globale

18 154

16 423

16 858

15 719

15 483

Une reprise de l'aide s'amorce en 2001 avec un effort à hauteur de 0, 33 % du PIB, sous l'effet de plusieurs facteurs : un accroissement de l'aide multilatérale (+ 44 %), une forte augmentation de l'aide communautaire (+ 19 %), une poursuite de la baisse de l'aide bilatérale (- 1,38 %) en dépit d'un effort important sur le traitement de la dette (+ 60,77 %) qui a donc eu pour corollaire un véritable effondrement de l'aide projet et de l'aide programme.

2) un effort de reprise de l`aide

En 2003, le montant total de l'aide publique française pourrait s'établir à 5 876 Mds€, soit 0,38 % du PIB.

Ce montant constitue la première marche des engagements pris par le président de la République d'une évolution de 50 % en 5 ans pour atteindre 0,5 % de la richesse nationale.

3) la part de la France parmi les principaux donateurs

En 2001, les transferts d'aide au développement des pays de l'OCDE se sont élevés à 51,4 Mds USD, ce qui représente 0,22 % de leur revenu national.

En pourcentage du revenu national, la France s'est maintenu au premier rang des donneurs, dans un contexte de contraction des transferts.

POURCENTAGE DU RNB

 

1994

1995

1996

1997

1998

1999

2000

2001

France

0,64

0,55

0,48

0,45

0,4

0,39

0,31

0,32

Royaume-Uni

0,31

0,28

0,27

0,26

0,27

0,24

0,32

0,32

Allemagne

0,34

0,31

0,33

0,28

0,26

0,26

0,27

0,27

Japon

0,29

0,28

0,20

0,22

0,28

0,35

0,28

0,23

Canada

0,43

0,38

0.32

0,36

0,29

0,28

0,25

0,23

Italie

0,27

0,15

,20

0,11

0,20

0,15

0,13

0,14

Etats-Unis

0,14

0,01

0,12

0,08

0,10

0,10

0,10

0,11

Total CAD

0,30

0,27

0,25

0,22

0,23

0,24

0,22

0,22

En volume, la France se plaçait en 2001 au cinquième rang des donneurs. Entre 1999 et 2000, elle est passée du troisième au cinquième rang sous l'effet d'une baisse des crédits d'APD supérieure à celle de l'Allemagne tandis que le Royaume-uni amorçait la reprise de ses transferts.

(millions USD)

 

1994

1995

1996

1997

1998

1999

2000

2001

Etats-unis

9 927

7 367

9 377

6 168

8 786

9 145

9 955

10 884

Japon

13 239

14 489

9 439

9 358

10 640

15 323

13 508

9 678

Allemagne

6 818

7 524

7 601

5 913

5 581

5 515

5 030

4 879

Royaume-uni

3 197

3 157

3 199

3 371

3 864

3 450

4 501

4 659

France

% CAD

8 466

14,3

8 443

14,3

7 451

13,44

6 306

13,25

5 742

11,02

5 637

9,98

4 105

7,6

4 148

8

Canada

2 250

2 067

1 795

2 146

1 691

1 699

1 744

1 1572

Italie

2 705

1 623

2 416

1 231

2 278

1 806

1 376

1 493

Total CAD

59 156

58 882

55 438

47 580

52 068

56 442

53 734

51 354