Allez au contenu, Allez à la navigation



Projet de loi de finances pour 2010 : Culture (fascicule 2) : Création - Cinéma

 

c) L'aide apportée aux salles par l'Agence pour le développement régional du cinéma (ADEC)

Cette année, compte tenu des difficultés d'une partie du secteur de l'exploitation cinématographique exposées ci-dessus, votre rapporteur a souhaité présenter le bilan de l'activité de l'Agence pour le développement régional du cinéma (ADEC), dont il est membre élu pour représenter les collectivités territoriales.

Il s'agit d'une association créée en 1983 pour soutenir et favoriser le développement de la petite exploitation et du cinéma de proximité, dans les villes dites petites et moyennes.

Cette mission se décline en quatre types d'actions.


· L'aide aux salles par l'accès aux films, à travers le tirage et la circulation de copies

Il s'agit de permettre aux salles d'avoir accès plus rapidement aux films, notamment aux plus « porteurs ». L'agence procède au tirage de copies dans le cadre de trois procédures, permettant ainsi à 91 % des communes équipées d'une salle de cinéma d'obtenir au moins une copie :

. « petites villes » : villes réalisant moins de 35 000 entrées annuelles ;

. « villes moyennes » : réalisant de 35 000 à 215 000 entrées annuelles ;

. « art et essai ».

Dans les deux premiers cas, les distributeurs doivent mettre en place au moins 80 copies, ce chiffre pouvant être inférieur dans le dernier cas.

Dans un contexte de progression globale de la fréquentation en 2008 de 6,7 %, les interventions de l'ADRC ont globalement progressé de 5,3 % en 2008 en termes de copies (1 783, contre 1 693 en 2007) pour un nombre de titres quasiment identique. Cette augmentation s'enregistre dans le dispositif dit « petites villes », les deux autres dispositifs ayant connu une baisse des demandes, respectivement de 2 % de copies pour le dispositif dit « art et essai », et surtout de 26 % de copies pour celui des « villes moyennes ».

Les films français représentaient 53 % du total des films en 2008, et 63 % des copies.

Pour 2009, il est assez probable que le niveau d'intervention de l'agence sera équivalent à celui de 2008 (1 783 copies), voire légèrement supérieur.


·
La fonction « études et conseils »

L'ADRC réalise des consultations à la demande sur des projets de création ou de transformation de salles, par des études et des conseils économiques et architecturaux.

Signalons que, pour la première fois, l'ADRC a réalisé, en partenariat avec la région Centre, une étude relative à la transition vers la projection numérique, l'accès des personnes à mobilité réduite et la qualité architecturale des salles. Le périmètre de l'étude s'étendait à 46 établissements des six départements de la région.


· L
a mission « patrimoine »

Depuis 2000, le CNC a confié à l'agence une mission spécifique, orientée vers la diffusion de films de répertoire : la mission « patrimoine ».


· La mission « centre de ressources »

Enfin, l'ADRC a développé une activité d'observatoire du milieu du cinéma (conditions de diffusion, rapport distributeurs - exploitants) et se positionne comme un centre de ressources ayant vocation à informer et à former les acteurs.