Allez au contenu, Allez à la navigation



Projet de loi de finances pour 2010 : Culture (fascicule 2) : Création - Cinéma

 

b) Les enjeux à venir


· Le crédit d'impôt international

Le crédit d'impôt international, destiné à attirer les tournages étrangers sur le territoire français, a été autorisé, en juillet 2009, par la Commission européenne.

Ce nouveau crédit d'impôt a pour objectif d'inciter les réalisateurs et producteurs étrangers à venir tourner sur notre territoire des oeuvres cinématographiques ou audiovisuelles liées à la culture française et européenne, en leur accordant le bénéfice d'un avantage fiscal pour leurs dépenses de production en France. Il permet de renforcer l'attractivité de notre territoire.


· La mutation numérique

La numérisation de l'ensemble de la filière cinématographique, largement entamée au niveau de la post-production et en cours de développement au niveau du tournage et de la projection en salles, inquiète fortement certaines entreprises du secteur.

En effet, les laboratoires en charge du tirage des copies 35 mm (sans oublier les entreprises chargées de leur sous-titrage ou de leur transport) prévoient, avec la disparition du support pellicule, la disparition de la partie la plus rentable de leur activité. Votre rapporteur en est d'ailleurs le témoin, son département, le Val-de-Marne, étant touché.

Le secteur a bénéficié des aides du CNC, à hauteur de plus de 25 millions d'euros directement consacrés au numérique entre 2003 et 2008. En outre, sont actuellement à l'étude les modalités de soutien à la numérisation des films de cinéma qui permettrait aux industries techniques de bénéficier d'un accroissement important de leur chiffre d'affaires susceptible de justifier pleinement les investissements nécessaires.