Allez au contenu, Allez à la navigation



Projet de loi de finances pour 2001 : Analyse synthétique des crédits et principales observations des rapporteurs spéciaux

 

C. LES AUTRES DÉPENSES

Les dépenses d'intervention, en fort repli, s'élèveraient à 317,3 millions de francs, soit une nouvelle baisse de 23,3 %.

Les crédits d'investissement diminueraient de 28,4 %, pour les crédits de paiement.

Les crédits prévus pour assurer la politique d'investissement du ministère s'élèvent à 702,8 millions de francs contre 982 millions l'an dernier.

D. EVOLUTION COMPARATIVE PAR AGRÉGAT

Le tableau ci-après retrace la structure du budget des services financiers et l'évolution des crédits par grand agrégat.

Ce budget est avant tout le budget des services déconcentrés du ministère.

La place du Trésor public - les services extérieurs de la direction de la comptabilité publique - et de la direction générale des impôts (DGI) est prépondérante avec plus de 55 % des crédits.

Présentation par agrégats

(en millions de francs)

 

Dotation 1999

Dotation 2000

Dotation 2001

Part dans le total (%)

Variation (%)

Administration générale et dotations communes

18.431,2

18.784,9

19.134,2

28,4

1,8

Cour des Comptes et chambres régionales des comptes

588,8

620,4

663,6

1,0

7

Trésor public

12.921

13.168,1

15.639,2

23,1

18,8

Direction générale des impôts

19.538,6

21.970,3

21.944,8

32,5

- 0,1

Direction générale des douanes et des droits indirects

4.814,6

4.995,5

5.561,9

8,3

11,3

INSEE

1.906,2

1.882,2

1.922,4

2,8

2,1

Service de l'expansion économique à l'étranger

1.302,5

1.426,6

1.347,1

2,2

- 5,6

DGCCRF

1.139,1

1.158,2

1.231,4

2

6,3

TOTAL

60.642

64.006,2

67.444,6

100

5,5