Allez au contenu, Allez à la navigation



 

Retour Sommaire Suite

C. UNE RÉDUCTION DES DÉFICITS PUBLICS INSUFFISANTE PAR RAPPORT À LA SITUATION DE NOS PRINCIPAUX PARTENAIRES

Comme votre rapporteur général l'a rappelé lors de l'examen du projet de loi de finances pour 20019(*), « s'agissant de l'évolution des finances publiques, les comparaisons internationales devraient inciter le gouvernement à plus de modestie ».

L'Etat reste en effet la seule collectivité publique déficitaire ainsi que celle dont la dette continue de croître tant en valeur absolue, qu'en valeur relative, c'est à dire calculée par rapport au PIB. Dès lors, l'amélioration relative de la situation du déficit public français est insuffisante par rapport à celle de nos principaux partenaires10(*).

Evolution comparée du déficit public français (1993-2001)

(en points de PIB)

1. Un déficit structurel toujours supérieur à la moyenne de la zone euro

L'évolution du déficit structurel est contrastée : non seulement sa réduction a été faible entre 1997 et 1999 (amélioration de 0,5 point de PIB) mais il devrait s'accroître en 2000 de 0,2 point. Par ailleurs, l'écart entre le solde français et le solde moyen de la zone euro ne se réduit toujours pas. La France connaît toujours un déficit structurel supérieur à celui de la moyenne de la zone euro : le décalage est de 0,8 point pour 1999 et 2000, et devrait être de 0,4 point en 2001.

Solde structurel des administrations publiques

(en points de PIB potentiel)

 
 
 
 
 
 
 
 

Prévisions

 

1993

1994

1995

1996

1997

1998

1999

2000

2001

Etats-Unis

- 4,5

- 3,5

- 2,9

- 2,1

- 1,1

0,1

0,5

0,9

1,1

Allemagne11(*)

- 2,6

- 2,2

- 2,9

2,6

- 1,8

- 1,1

- 0,3

- 0,9

- 2

France

- 4,9

- 4,6

- 4,7

- 2,9

- 2

- 2,2

- 1,5

- 1,7

- 1,7

Italie

- 7,6

- 7,9

- 7,2

- 6,5

- 2

- 1,9

- 0,7

- 0,7

- 0,8

Royaume Uni

- 6,4

- 6,4

- 5,6

- 4,3

- 2,5

- 0,2

0,9

0,6

0,5

Zone Euro

- 4,4

- 4,1

- 4,3

- 3,3

- 1,8

- 1,5

- 0,7

- 0,9

- 1,3

Source : OCDE

Retour Sommaire Suite