Allez au contenu, Allez à la navigation

Projet de loi autorisant l'approbation du cinquième avenant à la convention sur la construction et l'exploitation d'un réacteur à très haut flux

29 octobre 2014 : Réacteur à très haut flux ( rapport - première lecture )

II. L'ILL, UN LEADER MONDIAL DE LA TECHNOLOGIE NEUTRONIQUE TRÈS COOPÉRATIF

A. UN SAVOIR FAIRE D'EXCELLENCE

« Parmi les sources de neutrons existant dans le monde, l'ILL est aujourd'hui la plus performante. Il offre en effet les faisceaux de neutrons les plus intenses du monde, et un large éventail de techniques de caractérisation. »22(*)

En outre, les recherches réalisées dans le cadre de l'Institut tendent à répondre aux questions des chercheurs en science fondamentale, dans les domaines extrêmement variés allant de la biologie, la chimie, la science des matériaux à la physique nucléaire. Les neutrons représentent également une clé essentielle de compréhension et d'explication des interrogations liées aux lois fondamentales qui gouvernent l'univers.

L'expertise en recherche et technologie neutroniques, acquise par l'ensemble des scientifiques de l'ILL, qu'ils soient chimistes, biologistes, ou physiciens, permet d'explorer la structure et la dynamique des matériaux grâce aux atouts des neutrons.

Ces derniers possèdent, en effet, un grand pouvoir de pénétration et permettent des recherches non-destructives. Ils offrent également une sensibilité au magnétisme ainsi qu'aux atomes légers, comme l'hydrogène, ce qui est essentiel dans le cadre de recherches sur les échantillons biologiques ou les plastiques, riches en hydrogène.

Figure n° 6 : Fonctionnement de la sonde neutronique

Les neutrons interagissent avec les noyaux de matière. En observant comment ils sont déviés et comment leur vitesse est modifiée, on identifie très précisément la position des atomes et leurs mouvements.

Les neutrons peuvent être produits dans un réacteur, de façon continue par fission nucléaire de noyaux atomiques lourds et sont ralentis afin d'atteindre une longueur d'onde de l'ordre de 10-10 m, ce qui est du même ordre de grandeur que les distances interatomiques dans les matériaux solides.

Ce rayonnement pénétrant permet de voir les intérieurs des corps, comme des métaux, des minerais, des fluides et permet d'examiner leur structure à l'échelle atomique par diffraction ou leur structure magnétique.

Les neutrons sont également utilisés pour radiographier des objets. On parle dans ce cas de neutronographie. Dans ces utilisations, le rayonnement neutronique est complémentaire des rayons X.

Source : Eléments transmis par le ministère des affaires étrangères et du développement international.

Les domaines applicatifs de ces recherches sont vastes. A titre d'illustration, ils portent sur des réalisations concrètes, telles que la conception des moteurs ou encore la fabrication de plastiques ou de produits d'entretien. Ils concernent des champs hautement techniques et complexes comme les processus biologiques aux niveaux cellulaire et moléculaire, en passant par les équipements électroniques de demain.


* 22 Source : site de l'ILL. Le réacteur à haut flux de l'ILL fonctionne en continu durant des cycles de cinquante jours. Avec quatre cycles par an en moyenne, il fournit donc aux scientifiques 200 jours de temps de faisceau.