Allez au contenu, Allez à la navigation



Projet de loi de finances pour 1996

 

IV. RADIO FRANCE EN 1996 : PRÉPARER L'ÈRE NUMÉRIQUE

A. L'ÉVOLUTION BUDGÉTAIRE

1. Le budget 1994

Le budget initial de Radio-France pour 1994 s'élevait à 2 503,4 millions de francs, en augmentation de 4 % par rapport à 1993.

Source : Radio-France

La société a été légèrement bénéficiaire en 1994 (0,6 million de francs), comme en 1993 (4,9 millions de francs).

2. Le budget 1995

Avec un montant de 2 574 millions de francs de crédits de fonctionnement, le budget prévisionnel pour 1995 est supérieur au budget prévisionnel de 1994 (2 503,4 millions de francs), mais assez proche de celui effectivement réalisé en dernier exercice (2 580,4 millions de francs).

La redevance en équipement d'un montant de 10 millions de francs porte le total général de l'exercice budgétaire pour 1995 à 2 584 millions de francs.

Budget prévisionnel de Radio France pour 1995

(en millions de francs)

Source : Radio-France

Les mesures nouvelles ont représenté 41,1 millions de francs, se répartissant comme suit :

18 millions de francs pour le bâtiment sur lesquels 10 millions de francs sont affectés à des travaux d'équipement,

18,9 millions de francs pour le renforcement des programmes, notamment France Inter et France Info,

4,2 millions de francs pour le développement de projets liés aux nouvelles techniques.

3. Le budget pour 1996

Les ressources totales accordées à Radio France pour 1996, telles qu'elles figurent dans le projet de loi de finances, s'élèvent à 2 658 millions de francs et présentent une progression de 74 millions de francs, soit + 2,9 % par rapport à celles dont dispose Radio France en 1995 (2 584 millions de francs).

Cet écart s'analyse comme suit :

économies demandées à la société : - 11,4 millions de francs

ajustements et glissements : + 71,3 millions de francs

mesures nouvelles : + 14,1 millions de francs


· Les ressources publiques progressent globalement de 84 millions de francs (+ 3,5 %). Ces ressources ont fait l'objet d'une restructuration importante, la redevance étant ramenée de 2 331,2 millions de francs à 2 117,4 millions de francs, tandis que le montant des subventions est porté de 46,8 millions de francs à 350 millions de francs.


· Quant aux ressources propres, elles sont réduites de 10 millions de francs, soit 5 %. Cette minoration porte également sur les recettes de publicité/parrainage, afin de tenir compte de l'évolution d'une concurrence accrue.


· Sur le crédit de 14,1 millions de francs attribué au titre des mesures nouvelles, il appartiendra à Radio France de dégager les moyens nécessaires à la couverture des événements exceptionnels propres à l'année 1996 (Jeux Olympiques d'Atlanta, Euro foot, élections américaines...). Le solde disponible devra permettre à la société de poursuivre et développer ses expérimentations dans le domaine des nouvelles techniques, tout en dotant les programmes existants, notamment France Inter et France-Info, des moyens nécessaires à l'exercice de leurs missions.

Pour 1996, la dotation « bâtiment » de 18 millions de francs, attribuée chaque année en mesure nouvelle depuis 1993 pour permettre à la société d'assurer ses charges de propriétaire de l'immeuble de l'avenue du Président Kennedy, a été intégrée dans la base de reconduction, à hauteur de 8 millions de francs en crédits de fonctionnement et de 10 millions de francs en crédits d'équipement.

En conséquence, les moyens qui seront affectés en 1996 au budget de fonctionnement de la société s'élèveront à 2 648 millions de francs, soit une progression de 2,9 % par rapport au budget initial de 1995.