Allez au contenu, Allez à la navigation

Les hélicoptères de l'armée de terre : situation et perspectives

10 juillet 2002 : Les hélicoptères de l'armée de Terre ( rapport d'information )

 

 

3. L'hélicoptère de transport NH 90

Le programme NH 90 est conduit en coopération multinationale avec quatre autres pays (Allemagne, Italie, Pays-Bas et, depuis juin 2001, le Portugal) dans le cadre d'un agence OTAN (la NAHEMA). La maîtrise d'oeuvre est confiée à Eurocopter, Agusta et Fokker, regroupés dans une agence baptisée NHI.

Cet hélicoptère se décline en deux versions principales, l'une pour les armées de terre des pays concernées, l'autre pour leurs marines ( version NFH.- Nato Frigate Helicopter).

Le NH 90 de transport tactique destiné à l'armée de terre, dit « TTH » (Tactical Transport Helicopter), est un appareil de la classe des 9 tonnes qui disposera d'un système d'armes intégré et devra être capable, à proximité immédiate de la zone des combats et en conservant un rayon d'action supérieur à 700 km, de transporter jusqu'à 20 commandos équipés ou 2 tonnes de matériels, de réaliser des évacuations sanitaires, de servir de poste de commandement volant et d'assurer des missions de recherche et de sauvetage de temps de paix. Une rampe d'accès arrière facilitera l'embarquement et le débarquement de matériel, et lui permettra même de transporter un petit véhicule.

Les cibles affichées par les différents pays participants sont les suivantes : 209 pour l'Allemagne, 160 pour la France (27 pour la Marine, 68 pour l'armée de terre, 65 non encore répartis), 146 pour l'Italie, 20 pour les Pays-Bas et 10 pour le Portugal.

Les premières commandes ont été signées en juin 2001. Elles se répartissent comme suit : 116 pour l'Italie, 80 pour l'Allemagne, 27 pour la France (version NFH pour la Marine uniquement6(*)), 20 pour les Pays-Bas et 10 pour le Portugal. Par ailleurs, trois pays nordiques, la Norvège, la Finlande et la Suède, ont passé commande pour 52 appareils.

Pour la France, le coût global du programme est estimé à plus de 5,5 milliards d'euros, dont 540 millions d'euros pour le développement. Les coûts unitaires des appareils sont évalués comme suit : 18,9 millions d'euros pour la version transport tactique terre (TTH), 25,6 millions d'euros pour la version Marine soutien et 30,5 millions d'euros pour la version Marine combat7(*).

Le premier hélicoptère NH 90 sera normalement livré en 2004 à l'armée de terre allemande.

Si la Marine recevra ses premiers NH 90 à partir de 2005, la commande des 68 appareils prévus, dans un premier temps, pour l'armée de terre n'est pour l'instant envisagée qu'en 2007, pour la moitié des hélicoptères, et en 2010 pour l'autre moitié. Les livraisons de ces 68 appareils s'échelonneraient sur sept ans, de 2011 à 2017 selon l'échéancier retracé dans le tableau ci-dessous :

2011

2012

2013

2014

2015

2016

2017

8

10

10

10

10

10

10

C'est cet horizon lointain qui suscite l'inquiétude, non seulement en raison du décalage frappant entre la situation de notre armée de terre et celle d'autres armées européennes, qui seront équipées plus tôt de ce matériel moderne, mais parce qu'il ne faudra compter jusqu'au début de la prochaine décennie que sur des hélicoptères anciens, dont les capacités vont progressivement se dégrader.

* 6 L'échéancier de livraison de ces appareils court sur 13 ans, jusqu'en 2018 !

* 7 Évaluations effectuées au coût des facteurs de 2001