Allez au contenu, Allez à la navigation



La défense antimissile balistique : bouclier militaire ou défi stratégique ?

6 juillet 2011 : La défense antimissile balistique : bouclier militaire ou défi stratégique ? ( rapport d'information )
3. Les différents intercepteurs - domaines de vol et caractéristiques

Les radars de conduite de tirs

a) Le Sea Based X band radar

Le radar utilisant la bande X est monté sur une plate-forme pétrolière semi-submersible de 5ème génération CS-50, conçue en Norvège et construite en Russie. Le radar, développé par Raytheon, a été ajouté dans les chantiers navals d'Ingleside au Texas. L'ensemble est basé à l'île Adak, dans les îles Andreanof en Alaska, mais est susceptible d'être positionné en tout point du Pacifique de manière à détecter le passage de missile balistique.

En février 2008, le radar a été placé près des îles Hawaï, afin d'assurer un suivi de l'interception par missile du satellite USA 193.

b) Le radar AN/TPY2

Le radar AN/TPY2 (anciennement appelé le Forward-Based X Band Transportable radar) est le radar du système d'interception THAAD (maître d'oeuvre d'ensemble Lockheed Martin). Le maître d'oeuvre du AN/TPY2 est Raytheon.

Ce radar est constitué de 5 éléments :

- une antenne d'émission / réception : (dimension 2m x 5 m environ ; bande X ; couverture : 120 degrés en azimut / de 1 à 90 degrés en élévation ; portée : 1 500km pour une surface équivalente radar de 1dB) ;

- une unité d'équipement électronique ;

- un générateur électrique principal ;

- un système de refroidissement ;

- une unité de consoles d'opérateurs et son générateur associé.

Les États-Unis prévoient l'acquisition de 14 radars AN/TPY-2 à l'horizon 2015. Deux sont déjà déployés : un en Israël et un au Japon (Shariki).