Allez au contenu, Allez à la navigation



La défense antimissile balistique : bouclier militaire ou défi stratégique ?

6 juillet 2011 : La défense antimissile balistique : bouclier militaire ou défi stratégique ? ( rapport d'information )

LA DÉFENSE ANTIMISSILE AMÉRICAINE -

DONNÉES QUANTITATIVES

Données de septembre 2010 - rapport de la MDA - Ballistic Missile Defense Overview for the national Defense Industrial Association complétées par les informations collectées par vos rapporteurs - à bord de l'USS Monterey, ainsi que diverses sources ouvertes.

Le dispositif présenté incorpore celui de la DAMB de l'OTAN

Contre les missiles SRBM (<1.000 km de portée) (couche basse)

Effecteurs terrestres

Batteries mobiles: Patriot Fire Unit PAC-3 (Patriot advanced capability) : 52

Intercepteurs : ERINT 791

Hauteur max d'interception : 15 km

Déploiement 2003

Effecteurs navals

Porteurs : tout navire équipé d'un système de lancement (vertical launch system de type MK 41) : croiseurs (classe Ticonderoga) 21

destroyers (classe Arleigh Burke) 62

Intercepteurs : SM 2 Block IVA 72

Hauteur max d'interception : 33 km

Déploiement 2008

Contre les missiles MRBM et IRBM (1.000< <5.500 km de portée)

Senseurs

Drones - ABIR (Air Borne Infra Red) projet ?

Déploiement 2018 ?

Effecteurs terrestres

Batteries mobiles : THAAD (terminal high altitude aera defense) : 2

Localisation: territoire américain - à la vente pour les nations européennes

Intercepteurs : 25

Hauteur minimum : annoncée 30 km - très vraisemblablement 45 km

Hauteur maximum : entre 100 et 120 km

Déploiement 2011

Sites fixes : Aegis Ashore projet 2 sites en Europe

Intercepteurs : SM-3

Déploiement - logiciel 5.0 un seul site avec des SM3 IB 2015

5.1 deux sites avec SM3 IB /IIA 2018

5.1 deux sites avec SM3 IIB 2020

Effecteurs navals

Porteurs : systèmes Aegis : croiseurs (classe Ticonderoga) 5

destroyers (classe Arleigh Burke) 16

Déploiement

23 systèmes 3.6.1 fin 2011

? systèmes 4.0.1/5.0 2015

38 systèmes 5.1 2018

Intercepteurs : SM 3 63

Hauteur minimum et maximum d'interception : 90-300 km ?

Déploiement

SM 3 block 3 IA fin 2011 106

SM 3 block 3 IB 2015 ?

SM 3 block 3 IIA 2018 ?

Contre les missiles ICBM (>5.500 km de portée)

Senseurs

radars d'alerte avancée (bande L) (les dates indiquées sont celles de leur dernière mise à niveau (upgrading) des radars et non celle de leur construction 5

Beale - Californie 2010

Shemya - Alaska 2010

Cap Code - Massachusset 2012

Thule - Danemark 2011

Fylingdales- Angleterre 2007

radars de conduite de tir (bande X) 3

AN/TPY-2 FBM  Désert du Neguev -Israël 2011

AN/TPY-2 FBM  Shariki - Japon 2011

Sea-based X-band radar - plate forme basée 2011

près de l'île Adak dans les îles Andreanof en Alaska

Satellites d'alerte avancée

SBIRS (Space Based Infrared system) 2 satellites défilant sur orbite poliaire ; 1 satellite géostationnaire déployé, 2 en construction 5

Déploiement 2007-2012

Satellites de surveillance et de suivi de trajectoire

PTSS (Precision Tracking Space System) programme entre 9 et 12

Déploiement 2018

Effecteurs terrestres

Site de silos de missiles : 2

Fort Greely (Alaska - Fairbanks) 26

Déploiement 2010

Vandenberg Air Force Base (Californie - San Francisco) 4

Déploiement 2008

Intercepteurs : Ground Based Interceptors (GBI) 30

Hauteur minimum et maximum d'interception : 400 km ?

Effecteurs navals

Porteurs : croiseurs (Ticonderoga) ou destroyers (Arleigh Burke) 21

Intercepteurs : SM 3 Block II 0

Hauteur max d'interception : 90-300 km ?