Allez au contenu, Allez à la navigation

Réussir le cluster de Paris-Saclay

23 mai 2016 : Réussir le cluster de Paris-Saclay ( rapport d'information )

B. COMPTE TENU DE SA DIMENSION EXCEPTIONNELLE, LE CLUSTER DE PARIS-SACLAY SE STRUCTURE ACTUELLEMENT NON PAS AUTOUR D'UNE SEULE, MAIS DE CINQ FILIÈRES MAJEURES

Si de grands secteurs d'activités sont présents sur le plateau, aucun d'entre eux n'est dominant : cette absence de spécialisation est à coup sûr une force pour le cluster de Paris-Saclay.

En effet, les innovations de rupture apparaissent souvent à la frontière des domaines existants car elles mobilisent des compétences associées à plusieurs champs d'activité27(*).

En outre, cette diversité assure la résilience du système.

Toute entreprise, à Paris-Saclay comme ailleurs, peut connaître un accident de parcours : tout secteur d'activité peut souffrir d'un ralentissement d'activité conjoncturel ou structurel, mais aucun évènement de ce type n'entraînera l'effondrement d'un cluster diversifié. La masse critique des activités présentes sur le plateau sert de réassurance à l'ensemble des acteurs.

Au total, on peut considérer qu'aujourd'hui cinq grandes filières stratégiques sont actives à Paris-Saclay, notamment celles des technologies de l'information et de la communication (TIC) et des biotechnologies qui révolutionnent actuellement notre société.

1. La filière « technologies de l'information et de la communication (TIC) », premier domaine industriel de Paris-Saclay, rassemble grands groupes et jeunes pousses innovantes

Depuis les années 1960, les établissements de recherche présents sur le plateau de Saclay tels que le Commissariat à l'énergie atomique (CEA), le Centre national de la recherche scientifique (CNRS) et l'Institut national de recherche en informatique et en automatique (INRIA) ont largement contribué aux avancées de la recherche dans les domaines de l'informatique, des télécommunications et des systèmes électroniques, attirant de nombreuses entreprises qui comptent aujourd'hui 37 000 salariés présents dans plus de 400 établissements présents sur les marchés du hardware, du software, des services numériques aux entreprises, des télécommunications et de l'électronique, ce qui en fait le premier domaine industriel du plateau de Saclay, tant en nombre d'employés et d'établissements que de chiffre d'affaires.

Établissements du secteur des TIC présents sur le plateau de Saclay

Source : établissement public d'aménagement de Paris-Saclay (EPAPS)

Le tissu industriel présent sur le plateau du secteur des technologies de l'information et de la communication (TIC) est particulièrement riche et diversifié puisque la présence de grands groupes tels que Nokia (ex-Alcatel-Lucent), Hewlett-Packard (HP) et Dassault Systèmes a permis le développement de nombreuses start-up et PME innovantes, qui constituent un vivier d'innovation en perpétuelle réinvention.

2. La filière « aérospatial, sécurité, défense » compte au moins une implantation de tous les grands groupes industriels français du secteur

Depuis les premiers essais de vols réalisés par Clément Ader en 1897 sur le champ de manoeuvre du plateau de Satory, l'aéronautique liée aux activités de défense et de sécurité s'est fortement implantée sur le plateau de Saclay, rassemblant aujourd'hui 30 000 salariés - sur les 200 000 emplois directs et indirects que compte la région Île-de-France dans ce domaine - qui travaillent dans 60 établissements appartenant à des grandes entreprises industrielles telles que EADS, Thalès, Safran, Dassault Systèmes ou bien encore Nexter.

Établissements du secteur de l'aérospatiale, de la sécurité
et de la défense présents sur le plateau de Saclay

Source : établissement public d'aménagement de Paris-Saclay (EPAPS)

Ces établissements bénéficient de la présence d'un grand centre de recherche public spécialisé dans leurs domaines d'activités - l'Office national d'études et de recherches aérospatiales (ONERA) - et de grands équipements tels que le centre d'essai des propulseurs.

Lors de sa visite du centre de recherche et développement du groupe Thalès28(*) situé à Palaiseau, votre rapporteur a pu mesurer combien ce fleuron de l'industrie française tirait parti de son implantation sur le plateau de Saclay, notamment grâce à son unité mixte de physique avec le CNRS, qui a connu une consécration internationale de premier plan lors de l'attribution du prix Nobel de physique à son directeur scientifique Albert Fert en 2007 pour ses travaux sur la magnétorésistance géante et le développement de la spintronique.

3. La filière « mobilités », surtout présente à l'ouest du plateau, cherche à développer des véhicules performants mais plus économes en énergie

Le cluster des mobilités compte aujourd'hui quelques 27 000 salariés qui travaillent dans 130 entreprises sur le plateau de Paris-Saclay qui consentent d'importants efforts en matière de recherche et développement pour investir dans les mobilités du futur.

Établissements du secteur des mobilités présents sur le plateau de Saclay

Source : établissement public d'aménagement de Paris-Saclay (EPAPS)

Afin d'inventer des véhicules sobres en énergie mais néanmoins performants, les tendances de fond de la recherche et développement sont actuellement le développement de nouvelles formes de motorisation (électrique, hydrogène) ainsi que l'utilisation croissante des TIC (dispositifs de sécurité, véhicules autonomes).

4. Via sa filière « gestion intelligente de l'énergie », le cluster Paris-Saclay souhaite devenir un territoire emblématique de la transition énergétique

Territoire stratégique et moteur en matière d'énergie nucléaire depuis longtemps en raison de l'implantation ancienne du Commissariat à l'énergie atomique (CEA), Paris-Saclay souhaite devenir un territoire emblématique de la transition énergétique en misant sur les technologies qui favorisent la gestion intelligente de l'énergie.

Pour atteindre ses objectifs, le cluster peut compter sur la présence des leaders industriels français en matière de production d'énergie - en premier lieu, EDF -, sur celle d'un tissu dense et dynamique de PME innovantes qui cherchent à faire émerger des technologies de rupture mais également sur les fonds consacrés par le programme d'investissements d'avenir (PIA) aux trois instituts de la transition énergétique (ITE) qu'il a labellisés.

Par ailleurs, l'institut de recherche technologique (ITE) SystemX dédié à l'ingénierie numérique a mis en place comme axe de recherche la gestion de l'énergie pour développer les interfaces numériques nécessaires à la multiplication des sources et des usages énergétiques.

Établissements du secteur de la gestion intelligente de l'énergie
présents sur le plateau de Saclay

Source : établissement public d'aménagement de Paris-Saclay (EPAPS)

5. La filière « santé » conduit des recherches majeures en matières de biopharmacie, de génie médical, d'imagerie médicale, d'e-santé ou bien encore de nutrition

Le champ d'activité des organismes de recherche et des quelques 130 entreprises (pour 14 000 salariés) de Paris-Saclay qui travaillent dans la recherche et développement en santé cherchent à répondre aux défis de la biopharmacie et du génie biomédical, et en particulier à la compréhension du cerveau et du génome, ainsi qu'au traitement du cancer et du diabète.

Établissements du secteur de la santé présents
sur le plateau de Saclay

Source : établissement public d'aménagement de Paris-Saclay (EPAPS)

Autre axe majeur de recherche, la digitalisation croissante du domaine de la santé, avec l'utilisation des technologies de l'information et de la communication (TIC) sous diverses formes : imagerie médicale (IRM, scanners), mais également e-santé.

De même, la nutrition est de plus en plus associée au domaine de la santé, avec le développement des compléments alimentaires (« nutricaments ») ou les travaux menés par le centre de recherche Daniel Carasso de Danone en faveur de l'alimentation spécialisée pour les bébés et les personnes âgées, que votre rapporteur spécial a eu l'occasion de visiter.


* 27 C'est par exemple la révolution informatique (hard et soft) qui a rendu possible le séquençage des génomes.

* 28 Groupe d'électronique spécialisé dans l'aérospatiale, la défense, la sécurité et le transport terrestre.