Allez au contenu, Allez à la navigation

Réussir le cluster de Paris-Saclay

23 mai 2016 : Réussir le cluster de Paris-Saclay ( rapport d'information )

TROISIÈME PARTIE : UN DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE QUI N'EST PAS ENCORE À LA HAUTEUR DU POTENTIEL DE PARIS-SACLAY

La présence ancienne sur le plateau de Saclay d'organismes de recherches, d'établissements d'enseignement supérieur, de laboratoires et de grands équipements scientifiques et technologiques a incité de nombreuses entreprises à venir s'y implanter pour bénéficier d'un écosystème favorable.

Pour franchir un cap supplémentaire et renforcer encore l'attractivité de ce territoire à même de susciter de nombreuses créations d'emplois dans des secteurs essentiels pour le développement économique de notre pays, la stratégie suivie par les porteurs du projet de cluster Paris-Saclay s'articule autour de trois grands axes :

attirer de nouvelles entreprises innovantes et les centres de recherche et développement des grands groupes, français comme internationaux ;

multiplier les échanges entre les entreprises, les organismes de recherche et les établissements d'enseignement supérieur réunis au sein de l'université Paris-Saclay pour susciter des synergies, des partenariats, des programmes de recherche commun, etc. ;

- créer un écosystème favorable à la naissance et au développement de start-up ainsi qu'à la croissance des petites et moyennes entreprises (PME) et des entreprises de taille intermédiaire (ETI).

I. UN TISSU INDUSTRIEL, PORTÉ PAR LES CENTRES DE RECHERCHE ET DÉVELOPPEMENT DES GRANDES ENTREPRISES, QUI TEND PROGRESSIVEMENT À SE STRUCTURER EN CINQ GRANDES FILIÈRES STRATÉGIQUES

A. UNE DYNAMIQUE POSITIVE DES IMPLANTATIONS INDUSTRIELLES QUI RESTE À CONFORTER

1. Les implantations de grandes entreprises se sont multipliées depuis le début des années 2000

Les premières implantations de grandes entreprises désireuses de bénéficier de l'environnement favorable du plateau de Saclay, en particulier pour leurs centres de recherche, sont relativement anciennes, puisque la Compagnie générale de télégraphie sans fil - CSF (devenu Thomson-CSF en 1968, puis Thalès en 2000) a installé son centre de recherche à Corbeville dès 1957.

Une nette accélération du nombre d'implantations de grandes entreprises
sur le plateau de Saclay depuis le début des années 2000

Source : établissement public d'aménagement de Paris-Saclay (EPAPS)

Pour autant, c'est surtout depuis le début des années 2000 que la dynamique s'est accélérée, avec l'installation en 2003 du centre de recherche et développement Daniel Carasso du groupe Danone à Palaiseau, bientôt suivi dans les années suivantes par EADS, Dassault Systèmes, Horiba, Safran ou bien encore Nokia (ex-Alcatel Lucent), ce qui fait d'aujourd'hui de Paris-Saclay le premier centre de R&D privée français avec 15 % des investissements de ce type consentis dans notre pays.

L'implantation de ces grandes entreprises a facilité le développement ou l'installation conjointe de plus de 700 petites et moyennes entreprises (PME), donnant lieu à quelque 300 projets collaboratifs depuis 2005.

De nombreuses grandes entreprises sont présentes sur le plateau de Saclay

Source : établissement public d'aménagement de Paris-Saclay (EPAPS)

2. Le choix d'EDF d'installer ses principaux centres de R&D et de formation à Palaiseau témoigne de l'attractivité du plateau de Saclay
a) L'installation à Palaiseau, un choix structurant pour EDF

Le 1er décembre 2010, EDF a officiellement annoncé sa décision de déménager une grande partie de ses activités de recherche et développement à Palaiseau.

Implanté sur 12 hectares et composé de quatre bâtiments d'une surface totale de plancher de 52 000 mètres carrés, ce site qui représente un investissement de 400 millions d'euros pour l'entreprise, comprend le plus grand centre de recherche et développement d'EDF (EDF Lab Paris-Saclay) ainsi que son premier centre de formation professionnelle à l'échelle européenne (Campus formation Paris-Saclay).

Depuis le mois de mars 2016, 1 500 chercheurs et collaborateurs de la recherche et développement (doctorants, étudiants en stage et partenaires) travaillent au sein de l'EDF Lab Paris Saclay. Ils disposeront de nouveaux laboratoires et bancs d'essais innovants pour conduire des programmes de recherche dans des domaines tels que la mécanique avancée, les systèmes d'information pour les réseaux électriques, les systèmes énergétiques, la simulation neutronique, etc.

À partir de septembre 2016, 20 000 stagiaires d'EDF seront accueillis chaque année par le Campus formation et bénéficieront de 60 000 journées de formation annuelles. Doté de 70 salles de formation et de 270 chambres, le Campus formation sera notamment utilisé pour des formations lourdes nécessitant des équipements spécifiques tels que des simulateurs de conduite de centrale nucléaire ou des installations de conduite et des réseaux extérieurs pour la distribution d'électricité.

Si EDF est une entreprise publique et a donc de ce fait été incitée par l'État à s'installer à Palaiseau, votre rapporteur n'en considère pas moins que l'arrivée du premier électricien d'Europe sur le plateau constitue un signe fort d'adhésion au projet de cluster de Paris-Saclay susceptible d'attirer de nouveaux acteurs industriels de premier plan à l'avenir

b) Comment EDF entend profiter de son installation sur le plateau de Saclay pour tirer pleinement partie des synergies avec les acteurs des mondes académique et industriel

EDF est un exemple particulièrement éclairant des avantages que présente une installation sur le plateau de Saclay pour une grande entreprise industrielle.

En installant son centre de R&D EDF Lab Paris-Saclay et son centre de formation Campus formation Paris-Saclay à Palaiseau, EDF entend pleinement bénéficier de la proximité géographique des universités, grandes écoles et organismes de recherche de l'université Paris-Saclay mais également des autres industriels, grands groupes comme PME et start-up, pour mettre en place et développer des recherches communes, des collaborations, des partenariats, des partages de connaissances et expertises afin d'inventer les technologies énergétiques les plus performantes possibles.

Ces synergies entre EDF et des acteurs des mondes économique et industriel du plateau de Saclay ont d'ores-et-déjà commencé à se développer avec la création en juin 2015 avec le CNRS, le CEA et l'ENSTA ParisTech de l'Institut des sciences de la mécanique et applications industrielles (IMSIA) pour répondre aux enjeux industriels et sociétaux de la mécanique et de la durabilité des structures et systèmes complexes. La création du laboratoire RISEGRID dédie aux réseaux intelligents de distribution d'électricité en partenariat avec Supélec fournit une autre illustration de cette dynamique.

EDF est également fortement investi dans les deux projets d'instituts pour la transition énergétique (ITE) financés dans le cadre du programme d'investissements d'avenir présents sur le plateau de Saclay, à savoir l'Institut de recherche sur le photovoltaïque en Île-de-France (IPVF) et Paris-Saclay Efficacité énergétique (PS2E). L'entreprise est également membre des deux pôles de compétitivité du plateau, System@tic et Mov'eo.

3. Une dynamique à conforter pour combattre les premiers signes d'essoufflement et entretenir l'attractivité du plateau

En dépit des arrivées de centres de recherche de grandes entreprises qui se sont succédé sur le plateau ces dernières années, de nombreux interlocuteurs interrogés sur ce point par votre rapporteur spécial lui ont fait part d'un récent ralentissement de cette dynamique, quelque peu passé inaperçu en raison de l'ampleur du projet porté par EDF.

Si cette tendance venait à se confirmer, il s'agirait là d'une très mauvaise nouvelle pour le cluster de Paris-Saclay qui doit au contraire monter en puissance dans les années à venir.

Dès lors, il revient aux acteurs du plateau eux-mêmes, mais également aux pouvoirs publics de faire connaître en France comme à l'étranger l'exceptionnelle qualité des ressources humaines, scientifiques et technologiques de Paris-Saclay, en en assurant la promotion dans de multiples enceintes, y compris lors des conseils stratégiques de l'attractivité qui rassemblent régulièrement à l'Élysée les dirigeants de grandes entreprises internationales autour du Président de la République.

Recommandation n° 13 : inciter au plus haut niveau les grandes entreprises, françaises comme étrangères, à implanter leurs centres de R&D sur le plateau de Saclay.