Allez au contenu, Allez à la navigation

Radicalisation islamiste : faire face et lutter ensemble Tome I : Rapport

7 juillet 2020 : Radicalisation islamiste : faire face et lutter ensemble Tome I : Rapport ( rapport de commission d'enquête )

LISTE DES PERSONNES ENTENDUES
PAR LA RAPPORTEURE

Mardi 7 janvier 2020

M. Naëm Bestandji, fondateur du Collectif « Ni putes ni soumises » de Grenoble

M. Mehdi Aifa, président fondateur de l'Amicale des jeunes du refuge

Jeudi 9 janvier 2020

Mme Céline Pina, essayiste

Mmes Annie Sugier, présidente, et Linda Weil-Curiel, secrétaire générale de la Ligue du droit international des femmes

Mardi 11 février 2020

Préfecture de police de Paris

M. Didier Lallement, préfet de police

Mme Françoise Bilancini, directrice du renseignement

Mme Valérie Martineau, directrice de la sécurité de proximité de l'agglomération parisienne

Jeudi 5 mars 2020

M. Philippe Sibille, officier de liaison au ministère de l'intérieur, conseiller pour les affaires de sécurité et de prévention de la radicalisation à la Direction des sports

Vendredi 29 mai 2020

Lieutenant-Colonel David Maitrot, officier de la gendarmerie nationale

ANNEXE

La commission d'enquête a souhaité entendre, le 18 juin 2020, le collectif contre l'islamophobie en France (CCIF) qui n'a envoyé pour son audition aucun de ses membres. Répondant aux questions écrites de la commission d'enquête, le CCIF prétend avoir pensé avoir le choix entre envoyer devant une commission d'enquête des personnes qu'il juge intéressantes et envoyer ses représentants. La commission d'enquête note que la demande qu'elle avait formulée, dépourvue d'ambiguïté, a donné lieu à une interprétation que seul le CCIF a jugée admissible parmi l'ensemble des organisations et associations auditionnées. Le courrier adressé au CCIF et ses réponses se trouvent dans la présente annexe.