Vous êtes ici : Rapports > Rapports d'information




Retour Sommaire Suite

B. UNE MONTÉE EN CHARGE FORTEMENT PROGRESSIVE

La montée en charge du coût budgétaire du projet de loi est rapide : en l'espace de trois ans, les crédits décuplent en passant de 1,092 milliard de francs en 1998 à 5,450 milliards en 1999, et 9,400 milliards de francs en 2000. Le coût en année pleine s'élève ainsi à près de 10 milliards de francs, montant qu'il n'est pas inintéressant de rapprocher de celui du récent accord salarial dans la fonction publique, qui est estimé à 12 milliards de francs.

Pour la première année, le coût d'un milliard de francs pour l'Etat peut, par ailleurs, être comparé au coût prévisionnel du projet de loi d'orientation relatif au renforcement de la cohésion sociale dont la discussion fut interrompue en avril 1997. Celui-ci avait été évalué8(*) à 2,5 milliards de francs, dont 1,7 milliard sur le budget du logement et 768 millions sur le budget des affaires sociales.

Retour Sommaire Suite



Haut de page
Actualités | Travaux Parlementaires | Vos Sénateurs | Europe et International | Connaître le Sénat | Recherche
Liste de diffusion | RSS | Contacts | Recrutement | Plan | Librairie | FAQ | Mentions légales | Accessibilité | Liens | Ameli