Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

Émile COMBES, cent ans après.

Exposition à Pons (Charente-Maritime) du 9 juin au 12 juillet 2021.

 

L’année 2021 marque  le centenaire  de  la mort  d’Émile  Combes.


Les assemblées et collectivités territoriales qu’il a animées ont décidé de lui rendre un hommage à cette occasion. Le Département de la Charente-Maritime, la Communauté des Communes de Haute Saintonge, la Commune de Pons, l’Université Clermont Auvergne et le Comité d'histoire parlementaire et politique se sont rapprochés afin d’organiser une manifestation intitulée « Émile Combes cent ans après » comprenant notamment une exposition organisée par le Département de la Charente-Maritime et présentée au Sénat en mai 2021 puis à Pons en juin et juillet 2021.


Figure des plus marquantes de la Troisième république, Émile COMBES (1835-1921) a été médecin de 1868 à 1885 à Pons (Charente-Inférieure) ainsi que maire de la commune à partir de 1876. Il entra au Conseil général de Charente-Inférieure en 1879 qu’il présida de 1897 à 1921. Sénateur de la Charente-Inférieure de 1885 à 1921, il siégea au nouveau groupe de la Gauche démocratique fondé au début 1890, dont il devint le président. Élu vice président du Sénat en 1893, il fut ministre de l’Instruction publique en 1895, puis président du Conseil de 1902 à 1905. Prônant une politique anticléricale, Émile Combes fut le l'inspirateur du combisme qui favorisa, après sa chute en 1905, la séparation des églises et de l'État, dans un contexte de rupture des relations diplomatiques avec le Vatican, et de mobilisation du parti républicain en direction de cette réforme d'envergure.